le 22/11/2009 à 14h19

Kakuta impressionne Ancelotti

Au coeur de la controverse cet été, Gaël Kakuta a effectué ses grands débuts samedi sous le maillot de Chelsea. Le jeune attaquant français a rapidement conquis les supporters de Stamford Bridge. Son entraîneur Carlo Ancelotti ne tarit pas d'éloges à son sujet.

Il aurait pu ne pas jouer ce match. Suspendu dans un premier temps pour avoir quitté Lens en 2007 sans l'autorisation du club Sang et Or, Gaël Kakuta (18 ans) a finalement été relaxé en appel par le Tribunal arbitral du sport. La levée de la sanction - quatre mois de suspension pour le joueur et un an et demi d'interdiction de recrutement pour Chelsea – a permis à l'entraîneur des Blues, Carlo Ancelotti, de lancer le petit Frenchy dans le grand bain de la Premier League. «A cet âge, je n'ai jamais vu un joueur avec son talent» , avait plaidé le technicien italien vendredi pour expliquer la présence du natif de Lille dans le groupe.

C. Ancelotti – «des qualités fantastiques»

Les supporters présents à Stamford Bridge comprennent mieux pourquoi. Appelé dans le groupe des Blues pour la première fois le 17 janvier contre Stoke City alors qu'il n'était pas encore majeur, Kakuta n'avait finalement pas été invité à fouler la pelouse. Entré à la 59e minute contre Wolverhampton (4-0) ce samedi lors de la 13e journée de championnat, à la place de Nicolas Anelka alors que le score était déjà acquis, l'attaquant français a rapidement fait étalage de sa technique et conquis le public. «Il a montré des qualités fantastiques» , s'est enthousiasmé Ancelotti après la rencontre.

«C'est un vrai talent, un grand talent. Il est très jeune, mais je pense que c'était le bon moment de le faire débuter parce qu'il s'entraîne très bien» , a poursuivi le manager des Blues. A moins qu'un nouveau rebondissement dans l'affaire de son transfert précoce ne vienne entraver sa progression, Kakuta sera à coup sûr rappelé par Ancelotti dans un futur proche et pourrait bien exploser au grand jour avant la fin de la saison s'il parvient à peser sur le sort d'un ou deux matchs de Chelsea. De quoi nourrir un peu plus les regrets de Lens qui aurait bien besoin de ses services pour quitter le dernier quart du classement de Ligue 1.

Par Nicolas Lagavardan, le 22/11/2009 à 14h19