Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 25/03/2020 à 14h40

Arsenal : Fabregas n'en pouvait plus...

Après 8 ans passés à Arsenal, Cesc Fabregas (32 ans, 18 matchs en L1 cette saison) avait décidé de quitter les Gunners pour retrouver son club formateur du FC Barcelone en 2011. Dans une interview accordée à Arseblog, le milieu de terrain a expliqué que la fin de son aventure à Londres l’avait complètement lessivé en raison de la mentalité de certains coéquipiers et du manque d’ambitions des dirigeants.

"Quand on perdait un match, j’étais dans le bus, détruit. Et là, j’entendais des joueurs rigoler, parlant de ce qu’ils avaient prévu pour sortir le soir, a déploré l’actuel sociétaire de l’AS Monaco. Je me mettais tellement de pression que je finissais par me sentir seul, surtout lors des deux, trois dernières années. Robin van Persie et Samir Nasri étaient les seuls joueurs qui étaient à mon niveau, aussi bien techniquement que mentalement. Et ce n’est pas arrogant de dire ce que je ressentais à cette époque."

"Beaucoup de choses passaient par ma tête. J’étais complètement vidé. J’étais épuisé mentalement, physiquement, pensant aux renforts que le club aurait pu faire mais qui ne sont pas arrivés. L’attitude de certains joueurs et d’autres choses m’ont fait penser qu’il fallait que j’aille voir ailleurs. Si tout ceci ne s’était pas produit, je ne serais pas parti d’Arsenal", a confié le champion du monde 2010. Neuf ans plus tard, l’actuel 9e de Premier League a toujours autant de mal à renouer avec ses heures de gloire…
(Par Romain Lantheaume)
Brève lue par 19.291 visiteurs
+
la page du club : Arsenal


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire