Taille de la police
Annuler Valider
<
le 10/10/2017 à 16h22

Equipe de France Espoirs : l'attraction Terrier

Equipe de France Espoirs : l'attraction Terrier
Martin Terrier est en train de se révéler avec les Espoirs.
Prêté cette saison par le LOSC à Strasbourg, Martin Terrier est en train de se révéler avec l'équipe de France Espoirs. En 3 petites capes avec les Bleuets, le jeune attaquant a déjà inscrit 6 buts. Au total, le Nordiste est décisif toutes les 21 minutes en sélection !

Lundi soir, l'équipe de France Espoirs a signé une troisième victoire en autant de rencontres face au Luxembourg (3-2), dans ces éliminatoires de l'Euro 2019. Menés 2-0, les Bleuets ont su se faire violence. Et notamment pu compter sur un Martin Terrier en état de grâce actuellement en sélection.

En seulement 3 capes avec l'équipe dirigée par Sylvain Ripoll, l'attaquant du LOSC prêté cette saison à Strasbourg affiche en effet des statistiques hallucinantes. Sorti du banc en septembre pour sa première contre le Kazakhstan (4-1), le joueur de 20 ans signait un triplé. Bis repetita la semaine dernière avec une entrée en jeu fracassante face au Monténégro (2-1) avec un but et une passe décisive.

Antonetti lui prédit une belle carrière

Titulaire pour la première fois lundi face au Luxembourg (3-2), Terrier a encore brillé avec un doublé. Le natif d'Armentières est décisif en moyenne toutes les 21 minutes avec les Bleuets ! On attend confirmation maintenant de la nouvelle attraction des Espoirs. Et s'il croit en lui, le Nordiste pourrait bien continuer à faire parler de lui à l'avenir.

«Martin est un jeune très humble, très discret, peut-être trop. Il traversait parfois les entraînements sans qu'on ne le voit. Il faut qu'il se rende compte de son potentiel. Il a toutes les qualités pour réussir une très belle carrière» , indiquait ainsi récemment Frédéric Antonetti, qui l'a lancé dans le grand bain à Lille.

Que pensez-vous de Martin Terrier ? Est-il à l'aube d'une belle carrière ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.

Par Pierre-Damien Lacourte, le 10/10/2017 à 16h22