Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 27/12/2017 à 08h51

OM : déçu par Garcia, Fanni vide son sac

OM : déçu par Garcia, Fanni vide son sac
Fanni à l'échauffement la saison dernière.
Jamais convoqué dans le groupe cette saison, Rod Fanni vit mal sa mise à l'écart à l'Olympique de Marseille. Le défenseur de 36 ans évoque sa situation et apparaît remonté contre son entraîneur Rudi Garcia, qui lui avait annoncé compter sur lui en fin de saison dernière.

Revenu à l'Olympique de Marseille à l'été 2016, Rod Fanni a disputé 32 matchs toutes compétitions confondues la saison dernière sous le maillot olympien. Un lointain souvenir désormais puisque le défenseur de 36 ans n'a pas été convoqué une seule fois dans le groupe pour un match depuis le début de l'exercice 2017-2018.

R. Fanni - «je n'existe pas»

«Je m'entraîne avec le groupe la semaine ; la veille du match, il y a la liste qui est affichée et je ne suis pas dedans. Le week-end venu, je n'existe pas» , lâche le Martégal dans un long entretien accordé à L'Equipe. Surnommé «l'anomalie de la nature» par des membres du staff, Fanni assure être en parfaite condition physique : «En vitesse, en explosivité, sur la condition physique, j'ai toujours des statistiques de jeune, je choque les autres.»

Pourtant, cela ne suffit pas pour convaincre Rudi Garcia de faire appel à lui. Même lorsque l'entraîneur marseillais doit composer avec des absences en défense. «Il y a eu des contre-performances, des blessures, des absences, des suspensions, il y a eu 1000 situations sur lesquelles j'aurais pu réapparaître dans le groupe, mais je n'existe pas. Même une épidémie dans le groupe ne me ferait pas revenir» , lâche Fanni.

Garcia annonçait compter sur lui

Comment en est-on arrivé à cette situation ? Garcia lui avait pourtant annoncé compter sur lui en fin de saison dernière, avant le départ en vacances. «Moi, le coach me dit : 'On serait heureux que tu restes, on va sûrement recruter deux joueurs derrière, mais avec toutes les compétitions... On sait l'apport que tu as pour l'équipe, pour le groupe.' (...) J'ai bien été prévenu de la venue de plusieurs joueurs. Je vais moins jouer, j'accepte cette situation» , raconte l'Olympien. Le vent tourne après le retour des vacances.

Avant la reprise du championnat, Fanni comprend que son entraîneur ne compte pas autant sur lui. «Coach, tu te paies ma tête depuis x temps, tu me racontes des salades ?» , pense-t-il avant la fin du mercato. «Quelques jours après la défaite à Monaco (1-6, le 27 août), je vais voir le coach, et je lui demande clairement : 'Comment on passe de 28 matchs dont 27 titularisations en L1 la saison dernière à numéro 6 ou 7 dans la hiérarchie ?'» S'il ne dévoilera pas la réponse de son coach, la situation n'a pas évolué après cette explication.

Une résiliation à l'amiable ?

Le défenseur central ne cache pas son amertume. «Et surtout, il y a eu un double discours. C'est ça que je n'ai pas supporté» , reconnaît-il. «En octobre, le directeur sportif et le président viennent me voir. Ils me tiennent un discours : 'Que s'est-il passé avec l'entraîneur lors de votre échange ?'» , raconte Fanni. Depuis, des négociations ont débuté pour une résolution à l'amiable mais les discussions sont tendues entre les deux parties. La fin de l'aventure marseillaise est tout de même proche pour Fanni.

Que vous inspire la situation de Fanni à l'OM ? Pour vous, Fanni a-t-il sa place dans le onze marseillais ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 27/12/2017 à 08h51


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire