Taille de la police
Annuler Valider
<
le 06/11/2018 à 22h57

Un nul pour un suspense absolu ! - Débrief et NOTES des joueurs (Naples 1-1 Paris)

Un nul pour un suspense absolu ! - Débrief et NOTES des joueurs (Naples 1-1 Paris)
Neymar n'a pas réussi à être décisif à Naples.
Pour le compte de la 4e journée de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a été accroché sur la pelouse de Naples (1-1) ce mardi. Dans ce groupe C, le suspense est énorme avec les quatre équipes en seulement 2 points.

Ce groupe C promet décidément d'être serré ! Ce mardi, Naples et le Paris Saint-Germain se sont neutralisés (1-1) à l'occasion de la 4e journée de la Ligue des Champions. Malgré l'ouverture du score de Juan Bernat, les Parisiens ont craqué au retour des vestiaires lors d'une période très forte des Napolitains avec une erreur de Thiago Silva.

Avec la défaite surprise de Liverpool sur la pelouse de l'Etoile Rouge de Belgrade (0-2), cette poule C reste ouverte avec les quatre équipes en 2 points. Actuellement 3e avec 1 unité de moins que Liverpool et Naples, le PSG va jouer gros au Parc des Princes face aux Reds le 28 novembre prochain.

Neymar en forme, Bernat lance le PSG

Dans une ambiance exceptionnelle à San Paolo, le début de partie était équilibré avec la maîtrise du ballon pour les Parisiens. Malgré une première situation ratée pour Paris par l'intermédiaire de Verratti, la rencontre ne s'emballait pas avec deux équipes maladroites offensivement, à l'image d'un centre totalement loupé par Mario Rui ou un coup mal joué par Meunier. Et si Neymar illuminait ce choc par ses fulgurances, le Brésilien était trop seul pour trouver la faille...

Sur un nouveau caviar de Neymar, le PSG était pourtant proche d'ouvrir le score mais le tir de Mbappé frôlait la transversale d'Ospina ! Mais à l'image de deux interventions monstrueuses de Koulibaly devant Mbappé, les Napolitains restaient solides face à la domination stérile des Parisiens. Puis juste avant la pause, Mbappé fixait la défense adverse avant de servir dans la surface Bernat, qui ouvrait le score d'une frappe peu orthodoxe en perdant l'équilibre (0-1, 45+1e).

Le réveil terrible de Naples, l'erreur de Thiago Silva

Au retour des vestiaires, Naples tentait de réagir et Buffon devait s'employer deux fois de suite sur une frappe puis un lob de Mertens ! Emportés par la folie de San Paolo, les Italiens enflammaient cette partie et Kehrer puis Buffon, à deux reprises encore une fois, sauvaient les Parisiens sur trois énormes occasions adverses. C'était le feu pour un PSG méconnaissable mais le pompier Buffon s'occupait de tout...

Mais à force de subir, Paris finissait par craquer avec un penalty concédé par Thiago Silva et Buffon à la suite d'une grosse erreur du Brésilien. Sans trembler, Insigne relançait son équipe d'une frappe placée à gauche (1-1, 62e). Réveillé par cette égalisation, le PSG reprenait le contrôle du ballon et Bernat pensait même obtenir un penalty sur une faute de Maksimovic, mais l'arbitre ne bronchait pas. Dans une fin de partie insipide, le score n'évoluait plus et le suspense restait total dans cette poule.

La note du match : 6/10

Malgré une ambiance superbe à San Paolo, ce choc de Ligue des Champions a tout de même eu du mal à décoller avec une première période décevante malgré les fulgurances de Neymar. Heureusement, l'ouverture du score de Paris a eu le mérite de décanter la partie, avec cette réaction énorme de Naples au retour des vestiaires. Même si la fin de la rencontre n'a pas été grandiose, il y aura au moins eu du suspense.

Les buts :

- Après un long ballon de Neymar, Mbappé fixe Maksimovic et Koulibaly sur le côté. D'une bonne passe, le Français trouve dans la surface Bernat, qui parvient à ouvrir le score d'un tir puissant en perdant l'équilibre (0-1, 45+1e).

- Sur un ballon anodin, Thiago Silva rate complétement son intervention et envoie le cuir dans sa surface. A l'affût, Callejon se précipite sur l'opportunité et se retrouve fauché par le Brésilien et Buffon. Sans hésiter, l'arbitre désigne le point de penalty et Insigne égalise d'un tir placé à gauche (1-1, 62e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gianluigi Buffon (7/10)

Suspendu pour le début de la compétition, l'Italien disputait son premier match en Ligue des Champions avec le Paris Saint-Germain. Et l'ancien gardien de la Juventus Turin a longtemps été un véritable mur ! Après une première période tranquille, il a joué les pompiers pendant la période de folie de Naples avec des interventions devant Mertens, Ruiz ou encore Callejon. Malheureusement, il a craqué avec ce penalty concédé, avec Thiago Silva, et l'égalisation d'Insigne. Mais heureusement qu'il était là...

NAPLES :

David Ospina (5) : le gardien de Naples n'a pas été particulièrement inquiété sur cette partie. Avec des tentatives parisiennes souvent non cadrées, il n'a pas été déterminant. Malheureusement pour lui, il n'a rien pu faire sur l'ouverture du score de Bernat, en étant pris à bout portant.

Nikola Maksimovic (4) : dans son couloir droit, le défenseur de Naples n'a pas été irréprochable ce mardi. Sans prendre l'eau, il a laissé des espaces à Mbappé ou Neymar et les offensives du PSG ont été dangereuses dans son couloir. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'ouverture du score parisienne vient de son côté... Après une faute oubliée dans la surface sur Bernat, il a été remplacé par Elseid Hysaj (non noté).

Raúl Albiol (6) : un match correct pour le défenseur central de Naples. Dans les duels avec les attaquants du PSG, il a été plutôt à son avantage, notamment dans le domaine aérien. Dans l'ensemble, l'Espagnol n'a pas grand-chose à se reprocher sur cette rencontre, et notamment sur le but de Bernat.

Kalidou Koulibaly (7) : le défenseur central de Naples a été à la hauteur de sa réputation ce mardi. Même s'il a été pris sur le but de Bernat en étant fixé par Mbappé, le roc du club italien a encore fourni une belle copie, avec deux interventions de grande classe devant Mbappé en première période. Une solidité impressionnante.

Mário Rui (5,5) : le Portugais a affiché un visage contrasté ce mardi. Son duel avec Meunier a été intéressant à suivre car les deux hommes ont réussi à se mettre en difficulté. Ainsi, défensivement, le latéral gauche de Naples n'a pas été impeccable, mais a tout de même bien limité les dégâts. Offensivement, il a posé de gros problèmes aux Parisiens, mais a manqué de lucidité avec des centres ratés.

José Callejón (6) : dans son couloir droit, l'Espagnol a été décevant en première période avec une implication limitée. Mais après la pause, il a beaucoup apporté aux siens, avec un service en or pour Mertens puis une occasion loupée devant Buffon. Son réveil a au moins permis à son équipe de relever la tête avec bien évidemment ce penalty provoqué devant Buffon et Thiago Silva.

Allan (7) : monstrueux à l'aller au Parc des Princes, le Brésilien a encore été excellent pour Naples. Dans l'entrejeu, il a réalisé des efforts impressionnants pour récupérer de nombreux ballons. Dans le jeu, il a été encore aussi très propre avec des transmissions précises. Le PSG cherche exactement un joueur comme lui...

Marek Hamsík (5) : avec son 512e match sous les couleurs de Naples, le milieu est devenu le joueur le plus capé de l'histoire de ce club ce mardi. Pourtant, dans le coeur du jeu, le capitaine du club italien n'a pas été exceptionnel avec des difficultés à la récupération. Par contre, dans l'utilisation du ballon, il a été précieux avec son orientation du jeu.

Fabián Ruiz (5) : positionné dans le couloir droit, le milieu de terrain a effectué une première période décevante. Laissant trop souvent Rui seul, il a été peu productif défensivement sans être influant offensivement. Par contre, après la pause, l'Espagnol a été un peu mieux, avec un impact plus important, et cette frappe sauvée par Buffon. Dans l'ensemble, c'était tout de même moyen. Remplacé à la 70e minute par Piotr Zielinski (non noté).

Lorenzo Insigne (6,5) : même dans les périodes moyennes de son équipe, l'Italien était tout de même dangereux, à l'image de sa frappe détournée par Silva avant la pause. Très actif en seconde période, il a été à l'origine de plusieurs situations dangereuses pour son équipe et a récompensé avec ce but sur penalty pour égaliser.

Dries Mertens (6) : à l'image de Naples, le Belge s'est vraiment réveillé en seconde période. Discret avant la pause, il a affiché son meilleur niveau après la mi-temps avec deux occasions, d'un tir puis d'un lob, pour lancer la révolte des siens. Même s'il n'a pas été décisif, il a permis aux siens de se relancer. Remplacé à la 82e minute par Adam Ounas (non noté).

PARIS SG :

Gianluigi Buffon (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Marquinhos (5,5) : le défenseur central du Paris Saint-Germain n'a pas dégagé une grande sérénité ce mardi. Même si Naples n'a pas été dangereux pendant les 45 premières minutes, le Brésilien a été à la peine face à Insigne et a perdu plusieurs ballons bêtement. En seconde période, il n'a pas été en mesure de sauver les siens dans ce premier quart d'heure terrible. Dans les airs, il a tout de même remporté plusieurs duels.

Thiago Silva (4) : quel dommage ! A l'exception d'une action, sa copie était quasiment parfaite ! Souhaitant des «guerriers» pour cette rencontre, le Brésilien a montré l'exemple en se battant sur tous les ballons pendant un long moment... Puis il a commis une énorme bourde sur l'action du penalty concédé avec Buffon. C'est vraiment rageant car il avait assumé son costume de patron pendant une heure.

Thilo Kehrer (6) : préféré à Kimpembe pour cette partie, l'Allemand a été à la hauteur de la confiance de son entraîneur Thomas Tuchel. Malgré un carton jaune concédé sur une faute sur Callejon, le défenseur central a été sérieux dans cette rencontre, avec de bonnes interventions et des relances propres malgré la pression des Napolitains. On retiendra son sauvetage sur une tentative de Callejon puis son bon ballon donné à Mbappé. Remplacé à la 90+1e par Eric Maxim Choupo-Moting (non noté).

Thomas Meunier (5) : une copie mitigée pour le piston droit du Paris Saint-Germain. Très rapidement, on a compris que le Belge allait avoir l'opportunité de se mettre en évidence face à un Mario Rui trop seul face à lui. Malheureusement, malgré plusieurs bonnes montées, il a manqué de lucidité dans ses choix, à l'image d'une situation offerte par Neymar totalement gâchée. Défensivement, le défenseur n'a pas été irréprochable, oubliant trop souvent Rui dans son dos. Remplacé à la 72e minute par Presnel Kimpembe (non noté).

Julian Draxler (6) : toujours aligné à la place de Rabiot pour le troisième match consécutif, l'Allemand n'a absolument pas démérité. Sans crever l'écran, il a été à la hauteur dans ses efforts défensifs et s'est distingué par sa propreté dans ses transmissions, avec quasiment aucun ballon perdu de sa part. Solide et sérieux.

Marco Verratti (6) : le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a été plutôt bon ce mardi. Dans le jeu, il a été vraiment propre et a bien orienté le jeu de son équipe. Défensivement, il a fait les efforts... mais a tout de même pêché sur quelques situations, notamment sur une faute dangereuse réalisée sur Rui. Dans l'ensemble, il a été tout de même précieux dans l'entrejeu.

Juan Bernat (6,5) : pendant longtemps, le match de l'Espagnol a été plutôt décevant... Dans son couloir, il a effectué plusieurs retours défensifs intéressants face à Callejon, mais n'a pas été précis offensivement, à l'image d'un centre raté sur une vraie situation. Puis sa partie a basculé ! Bien servi avant la pause par Mbappé, il a ouvert le score d'un tir malgré une perte d'équilibre. En confiance, il a réalisé un bon match par la suite, avec un penalty oublié sur lui en seconde période sur une faute de Maksimovic.

Ángel Di María (4) : l'Argentin a été l'élément offensif le moins en vue pour le Paris Saint-Germain ce mardi. Plutôt discret, il n'a pas assez pesé sur les débats et n'a pas été vraiment dangereux. Par contre, il a souvent permis à Meunier d'être seul dans son couloir en se décalant. Remplacé à la 76e minute par Edinson Cavani (non noté), qui a été ovationné par ses anciens supporters. Malgré quelques combinaisons avec ses partenaires, l'Uruguayen n'a pas vraiment eu l'occasion de se mettre en évidence.

Kylian Mbappe (6) : le Français a été décisif ! Pourtant, son début de match a été plutôt timide, avec une frappe non cadrée puis plusieurs duels perdus face à Koulibaly. Mais avant la pause, il a permis au PSG de prendre l'avantage en délivrant un caviar à Bernat dans la surface. Sans être exceptionnel dans le jeu, il a réussi à faire la différence.

Neymar (5,5) : attendu au tournant pour ce choc, le Brésilien a assumé à la perfection son rôle de leader pendant la première période. Dès les premières minutes, on l'a senti impliqué et il a été à l'origine de tous les bons coups de son équipe. Malgré plusieurs caviars donnés à Meunier ou encore Mbappé, ses coéquipiers ont longtemps gâché ses ballons... Auteur de véritables fulgurances, il a fait du bien à son équipe, et a été d'ailleurs à l'origine de l'ouverture du score en lançant Mbappé. Malheureusement, il a été décevant après la pause, avec des efforts moins présents et une envie trop importante de faire la différence tout seul.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NAPLES 1-1 PARIS SG (mi-tps: 0-1) - LIGUE des CHAMPIONS - 1er tour, grp C / 4e journée
Stade : Stadio San Paolo - 55.489 spectateurs - Arbitre : Björn Kuipers

Buts : L. Insigne (62e, pen.) pour NAPLES - Juan Bernat (45+2e) pour PARIS SG
Avertissements : Fabián Ruiz (45+3e), pour NAPLES - K. Mbappé (29e), T. Kehrer (32e), M. Verratti (89e), Neymar (90+1e), pour PARIS SG

NAPLES : D. Ospina - N. Maksimovic (E. Hysaj, 76e), Albiol, K. Koulibaly, Mário Rui - José Callejón, Allan, M. Hamsík, Fabián Ruiz (P. Zielinski, 71e) - L. Insigne, D. Mertens (A. Ounas, 83e)

PARIS SG : G. Buffon - Marquinhos, Thiago Silva, T. Kehrer (E. Choupo-Moting, 90+2e) - T. Meunier (P. Kimpembe, 73e), J. Draxler, M. Verratti, Á. Di María (E. Cavani, 77e), Juan Bernat - K. Mbappé, Neymar

Pour son retour à San Paolo, Cavani a été ovationné

Omniprésent en première période, Neymar a longtemps porté Paris

Bernat a ouvert le score en perdant l'équilibre (0-1, 45+1e)

Thiago Silva a commis une grosse bourde sur le penalty concédé

Insigne a égalisé sur ce penalty (1-1, 62e)

Bernat, un penalty oublié pour Paris ?

 

Par Damien Da Silva, le 06/11/2018 à 22h57