Taille de la police
Annuler Valider
<
le 07/11/2018 à 12h17

PSG : salaire évolutif, des clauses XXL refusées... Les coulisses du transfert de Mbappé révélées !

PSG : salaire évolutif, des clauses XXL refusées... Les coulisses du transfert de Mbappé révélées !
L'arrivée de Mbappé au PSG a été officialisée le 31 août 2017.
Les documents Football Leaks révélés ce mercredi permettent d'en apprendre davantage sur les coulisses du transfert de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain en 2017. On découvre notamment que l'attaquant a tenté d'inclure des clauses folles pour la plupart refusées par le PSG.

Depuis vendredi, pas un jour ne passe sans qu'on assiste à de nouvelles révélations de la part de Football Leaks. Ce mercredi, Mediapart et ses partenaires du réseau European Investigative Collaborations (EIC) se sont penchés sur le transfert de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain à l'été 2017.

On apprend tout d'abord que le Real Madrid tenait bien la corde dans ce dossier et que les Merengue étaient même prêts à verser 214 millions d'euros à l'AS Monaco pour son prodige alors âgé de 18 ans. Cette somme correspond aux 180 M€ (bonus inclus) sur lequel s'est aligné le PSG, mais aussi à la prise en charge d'une taxe de 34 M€ que le club princier aurait dû verser en cas de transfert du joueur en Espagne.

Comment Paris fidélise Mbappé

Finalement, Mbappé a, comme on le sait, préféré Paris et les deux clubs sont parvenus à un terrain d'entente moyennant plusieurs montages financiers qui ont permis au PSG d'éviter de payer trop d'impôts. Mais les dirigeants parisiens n'étaient pas encore au bout de leurs peines et les négociations avec le clan Mbappé se sont révélées particulièrement usantes.

Si le PSG ne s'est pas opposé au salaire réclamé par l'attaquant (50 M€ étalés sur cinq ans, net de charges et net d'impôts) ni à sa prime à la signature (5 M€), en revanche le club de la capitale est parvenu à fidéliser le joueur en lui proposant un salaire évolutif qui l'incite à rester à Paris : 7 M€ en 2017-2018, 9,3 M€ cette saison, puis 1 M€ de plus chaque saison pour atteindre 12 M€ en 2021-2022. A noter que le salaire de Mbappé coûte 31 M€ par an au PSG et que la facture grimpe même à 60 M€ si on prend en compte l'amortissement de son transfert !

Le père de Mbappé voulait une clause libératoire

Dans ces conditions, les dirigeants parisiens ont su faire preuve de fermeté face à d'autres exigences du natif de Bondy. En cas de sacre au Ballon d'Or, Mbappé demandait par exemple de devenir automatiquement le joueur le mieux payé du club (soit plus que Neymar qui émarge à environ 30 M€ par an). Paris a refusé et négocié à la place une prime de 500 000 euros net d'impôts au cas où sa pépite remporte cette distinction. L'ancien Monégasque souhaitait également toucher une prime pour «perte de chance» au cas où le PSG venait à être exclu de la Ligue des Champions. Là aussi, les dirigeants ont tenu tête et refusé, tout comme pour les 50 heures par an de vol en jet privé réclamées par le Tricolore.

Mediapart indique aussi que le père du joueur, Wilfrid Mbappé, a tenté d'inclure une clause autorisant son fils à «partir librement au cours des trois premières années de son contrat si un autre club faisait une proposition de transfert suffisamment élevée au PSG.» Le président parisien Nasser al-Khelaïfi aurait d'abord accepté cette idée, avant de se rétracter puisque cet accord aurait pu être assimilé à une clause libératoire, interdite en France. Mbappé n'a pas tout perdu pour autant puisqu'il a obtenu 30 000 € par mois afin de régler son loyer et trois employés personnels (un majordome, un chauffeur et un agent de sécurité). Une rallonge appréciable…

Que pensez-vous de ces révélations ? D'après vous, globalement, qui a le mieux mené les négociations, le PSG ou le clan Mbappé ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Lantheaume, le 07/11/2018 à 12h17