Taille de la police
Annuler Valider
<
le 04/12/2018 à 21h04

Deux penalties de Falcao et un bol d'air pour Monaco - Débrief et NOTES des joueurs (Amiens 0-2 ASM)

Deux penalties de Falcao et un bol d'air pour Monaco - Débrief et NOTES des joueurs (Amiens 0-2 ASM)
Falcao a marqué deux penalties.
Bien que dominée, l'AS Monaco a remporté une précieuse victoire en s'imposant 2-0 à Amiens ce mardi dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1. Vainqueurs grâce à deux buts de Falcao sur penalty, les hommes de Thierry Henry sortent provisoirement de la zone de relégation.

Trois points qui vont faire du bien à l'AS Monaco ! Après ses deux défaites de la semaine passée contre l'Atletico Madrid (0-2) et Montpellier (1-2), le club princier s'est relancé en s'imposant 2-0 à Amiens ce mardi à l'occasion de la 16e journée de Ligue 1.

Grâce à ce succès dans ce duel entre mal-classés, l'ASM double sa victime, 19e, pour quitter la zone de relégation et remonter provisoirement à la 17e place du classement.

Amiens se réveille

Au vu de la situation des deux équipes, le début de partie se révélait fermé comme on pouvait s'y attendre. Cela n'empêchait pas le champion de France 2017, positionné très bas, de se faire quelques petites frayeurs sur des pertes de balle évitables. Le club picard en profitait pour prendre l'ascendant dans le jeu et Gnahoré puis Otero tentaient leur chance de l'extérieur de la surface mais sans accrocher le cadre.

Le hold-up de Monaco

Les hommes de Thierry Henry ripostaient timidement sur des offensives qui manquaient de tranchant face à des Amiénois appliqués et volontaires. Plus agressifs, les locaux poussaient ensuite à nouveau mais sans se procurer de véritables occasions et, contre toute attente, les visiteurs profitaient d'une grosse faute de Krafth sur Badiashile pour obtenir un penalty que Falcao transformait avant la pause (0-1, 43e).

Pas malheureux de mener au score, l'ASM se contentait de défendre au retour des vestiaires. Une stratégie payante pour des Monégasques solides qui ne concédaient pas d'occasion aux hommes de Christophe Pélissier dans un premier temps. Mais Amiens poussait et il fallait ensuite une belle parade de Benaglio pour repousser la reprise de Krafth tandis que celle de Mendoza passait au-dessus.

Falcao encore !

Une fois passé ce coup de chaud, Monaco tenait bon malgré l'entrée de Ghoddos et plusieurs incursions adverses. Amiens aura poussé jusqu'au bout mais sans succès. Réduits à dix dans le temps additionnel après l'expulsion de Dibassy pour un pied haut, les Picards concédaient même un penalty dans les ultimes secondes et Falcao le transformait pour signer le doublé et entériner la victoire azuréenne (0-2, 90e+7). Une défaite frustrante pour Amiens qui s'enfonce au classement… De son côté, Monaco tentera d'enchaîner dès vendredi dans le derby face à Nice.

La note du match : 4,5/10

Au vu de la situation des deux équipes, ce match n'a pas atteint des sommets. Bien que fermée, la partie s'est toutefois jouée sur un rythme intéressant mais il aura manqué des occasions avec deux équipes sans grand tranchant offensivement, malgré quelques bonnes séquences, surtout côté Amiens.

Les buts :

- A la lutte avec Badiashile à la retombée du ballon dans la surface, Krafth arrive en retard. L'Amiénois rate son dégagement et percute le Monégasque qui lui était passé devant, provoquant un penalty logique. Du droit, Falcao le transforme en prenant Gurtner à contre-pied (0-1, 43e).

- Lancé vers le but par Massengo, Pelé est fauché dans la surface par la sortie de Gurtner. Encore un penalty que Falcao transforme à nouveau, toujours sur sa gauche (0-2, 90e+7).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Radamel Falcao (7/10)

Six jours après son raté contre l'Atletico, El Tigre n'a pas tremblé pour inscrire un doublé sur deux penalties ! Pour le reste, l'attaquant a livré un match généreux dans un rôle assez ingrat qui l'a obligé à beaucoup défendre et à dézoner sur les côtés pour proposer des solutions à ses coéquipiers. Expérimenté, le Colombien ne s'est pas privé d'en rajouter un peu sur le pied haut de Dibassy pour provoquer son expulsion dans les dernières minutes.

AMIENS :

Régis Gurtner (4) : face aux faibles velléités offensives de Monaco, le gardien n'a pas eu un boulot énorme à effectuer et il termine la soirée frustré en s'inclinant sur deux penalties. Il provoque le second mais il n'avait pas vraiment le choix car Pelé fonçait au but.

Emil Kraft (4) : en provoquant le premier penalty de manière évitable et par maladresse, le latéral droit a plombé son équipe qui était bien rentrée dans le match. Dommage car sa prestation aura globalement été intéressante avec une belle présence offensive à la retombée des centres, à l'image de cette reprise qui oblige Benaglio à la parade.

Prince-Désir Gouano (5,5) : un match globalement solide pour le défenseur central qui a imposé sa puissance et dégagé plusieurs ballons chauds.

Abdul Khaled Adénon (5) : malgré quelques interventions en retard, le défenseur central a rendu une copie correcte et bien colmaté les brèches.

Bakaye Dibassy (5,5) : grosse activité du latéral gauche, auteur de plusieurs retours salvateurs en défense et d'un apport offensif constant. Exclu de manière sévère pour un pied haut dans les dernières minutes.

Thomas Monconduit (5,5) : le milieu de terrain s'est révélé précieux dans l'entrejeu. En plus de son rôle à la récupération, il a fait l'effort de jouer vers l'avant et affiché un gros volume de jeu avec 98 ballons touchés.

Alexis Blin (4,5) : à l'inverse de son compère, l'ancien Toulousain a progressivement perdu pied dans la bataille du milieu avec un apport offensif trop limité. Remplacé à la 72e minute par Mathieu Bodmer (non noté).

Eddy Gnahoré (5,5) : match intéressant pour le milieu offensif. Très actif, il a multiplié les combinaisons et les provocations balle au pied, monopolisant la défense adverse. Dommage qu'il ait progressivement affiché un visage de plus en plus brouillon. Remplacé à la 79e minute par Stanley Segarel (non noté).

Ganso (4) : les semaines passent et, pour l'instant, le Brésilien ne représente pas un pari gagnant. Trop statique dans le jeu, même si c'est son style, le milieu offensif a proposé un apport trop limité. Bien sûr, sa qualité technique reste redoutable comme on l'a vu sur quelques ouvertures et décalages bien sentis, mais cela ne suffit pas à sauver son match.

S. Mendoza (6) : probablement l'Amiénois le plus incisif ce soir. Très disponible, l'ailier colombien a signé plusieurs incursions et sans cesse offert des solutions de dédoublement. Et tout ça sans ménager ses efforts défensifs. Il ne lui aura manqué qu'un but ou une passe décisive.

F. Otero (5) : comme Mendoza, l'attaquant a beaucoup donné et bien combiné avec ses partenaires, quitte à délaisser l'axe. Mais le Colombien s'est montré moins tranchant que son compatriote et il a affiché un visage plus brouillon. Remplacé à la 60e minute par Saman Ghoddos (non noté).

MONACO :

Diego Benaglio (6) : peu sollicité dans la mesure où Amiens a eu du mal à cadrer, le gardien de l'ASM sort une parade décisive à l'heure de jeu sur la reprise de Krafth. Pour le reste, il a su rester vigilant.

Ronael Pierre-Gabriel (5,5) : un match encourageant, à l'image de son bon retour sur Mendoza en fin de partie. Sérieux, le latéral droit a bien fermé son couloir tout en formant un duo intéressant qui demande à être revu avec Henrichs.

Kamil Glik (6) : de retour après plusieurs semaines d'absence, le taulier de la défense monégasque a tenu son rang ce soir en montrant beaucoup de solidité dans les duels que ce soit au sol ou dans les airs, notamment en seconde période quand Amiens poussait. Son retour va faire du bien à cette arrière-garde en souffrance.

B. Badiashile (6,5) : préféré à Jemerson, impliqué sur les deux buts adverses samedi contre Montpellier (1-2), le jeune défenseur central de 17 ans a donné raison à son entraîneur. Hormis une perte de balle évitable en début de partie, le Monégasque a rendu une copie propre en défense avec une bonne présence dans les duels. Tel un vieux roublard, il obtient le premier penalty avant la pause.

Andrea Raggi (4) : match bien terne pour le vétéran italien, aligné dans le couloir gauche. Très effacé offensivement, il a souvent eu du retard face à la vivacité des attaquants adverses même s'il s'en est bien tiré en parvenant à chaque fois à rattraper le coup ensuite.

Pelé (6,5) : relancé ce soir, le milieu de terrain a marqué des points. D'abord très effacé, le Bissau-Guinéen est ensuite monté en puissance, grattant de plus en plus de ballons tout en faisant preuve de justesse dans son jeu. Cerise sur le gâteau, il obtient le penalty dans le temps additionnel.

Youssef Ait Bennasser (6) : match encourageant pour le milieu de terrain. Très actif, le Marocain s'est distingué par la qualité de ses ouvertures dont l'une d'elles débouche d'ailleurs sur le premier penalty obtenu par l'ASM. Un certain déchet toutefois dans les transmissions.

Nacer Chadli (3,5) : l'ailier belge ne parvient pas à chasser les doutes. L'ancien joueur de Tottenham a certes obtenu des fautes dans le camp adverse mais il n'a quasiment jamais fait de différences et il a beaucoup déçu sur ses coups de pied arrêtés. Sorti en boîtant et remplacé à la 74e minute par le jeune Han-Noah Massengo (non noté), dont l'entrée a permis de faire remonter le bloc de l'ASM.

Yoeri Tielemans (4,5) : encore une fois, le Belge aura laissé les supporters monégasques sur leur faim. Volontaire, le milieu de terrain a certes proposé des solutions mais il a gâché quelques bonnes situations en ratant des passes faciles. C'est sur ce genre d'actions qu'il doit faire mieux. Plus intéressant dans la conservation du ballon en seconde période.

Benjamin Henrichs (5) : du bon et du moins bon pour l'Allemand qui a bien combiné avec Pierre-Gabriel sur son aile et proposé quelques bons centres mais le Monégasque a fait preuve de trop d'inconstance, disparaissant progressivement des radars.

Falcao (7) : lire le commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

AMIENS 0-2 MONACO (mi-tps: 0-1) - FRANCE - Ligue 1 / 16e journée
Stade : Stade Crédit Agricole de la Licorne - 7.652 spectateurs - Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : - Falcao (43e, pen.) Falcao (90+6e, pen.) pour MONACO
Avertissements : T. Monconduit (54e), K. Adénon (89e), pour AMIENS - Y. Tielemans (60e), Y. Aït Bennasser (86e), D. Benaglio (90+5e), pour MONACO - Expulsions : B. Dibassy (90+3e) , pour AMIENS

AMIENS : R. Gurtner - E. Krafth, P. Gouano, K. Adénon, B. Dibassy - T. Monconduit, A. Blin (M. Bodmer, 73e), E. Gnahoré (S. Segarel, 79e) - Ganso - F. Otero (S. Ghoddos, 61e), S. Mendoza

MONACO : D. Benaglio - R. Pierre-Gabriel, K. Glik, B. Badiashile, A. Raggi - B. Henrichs, Y. Tielemans, Pelé, Y. Aït Bennasser, N. Chadli (H. Massengo, 74e) - Falcao

Falcao fêté par ses coéquipiers après son doublé sur penalty.

Les Monégasques retrouvent le sourire.

La frustration de Mendoza et d'Amiens, dominateurs mais battus.

2e victoire pour Thierry Henry.

Les Monégasques ont fêté ce succès avec leurs supporters.

Par Romain Lantheaume, le 04/12/2018 à 21h04