Taille de la police
Annuler Valider
<
le 05/12/2018 à 16h45

Monaco : Benoît Badiashile, la belle trouvaille de Thierry Henry

Monaco : Benoît Badiashile, la belle trouvaille de Thierry Henry
A 17 ans, Badiashile a déjà goûté à la C1.
Lancé par Thierry Henry, le défenseur central Benoît Badiashile (17 ans) a démarré les 5 derniers matchs de l'AS Monaco. Et le jeune talent a encore marqué des points mardi contre Amiens (2-0).

Confronté à une véritable hécatombe depuis son arrivée à l'AS Monaco au mois d'octobre, Thierry Henry a été obligé d'innover en faisant appel à la classe biberon. Et parmi les jeunes pousses lancées par l'entraîneur princier, quelques-unes sont déjà parvenues à tirer leur épingle du jeu.

On pense au très prometteur milieu de terrain Han-Noah Massengo (17 ans), mais aussi au défenseur central Benoît Badiashile (17 ans). Complètement méconnu en début de saison, le natif de Limoges vient de disputer les 5 derniers matchs de l'ASM dans la peau d'un titulaire !

Au four et au moulin à Amiens

En l'absence du patron de la défense, Kamil Glik, blessé ces dernières semaines, l'international français U19 est parvenu à montrer de belles choses en dépit d'un contexte pesant avec la 17e place de Monaco au classement. La preuve, plutôt que Jemerson, en méforme et coupable sur les deux buts encaissés samedi contre Montpellier (1-2), Henry lui a maintenu sa confiance pour affronter Amiens (2-0) mardi dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1.

Un choix payant puisque le colosse d'1m94 a contribué à rassurer une défense fragilisée ces dernières semaines avec des interventions propres et des relances assurées. Avant la pause, le jeune Monégasque s'est même offert le luxe d'obtenir le penalty qui a permis à Radamel Falcao d'ouvrir le score. Un match abouti qui lui a valu les louanges de son entraîneur.

Benoît Badiashile se fait un prénom

«Benoît Badiashile a été très bien ce soir. Il continue d'apprendre. Il doit continuer de travailler. C'est un petit jeune qui fait plus que nous aider, il est vraiment bien. Il n'y a pas d'âge qui compte. C'est un choix», a souligné le technicien. Bien sûr, Badiashile avait eu plus de mal lors de son baptême du feu face au Paris Saint-Germain (0-4) ou encore en Ligue des Champions contre l'Atletico Madrid (0-2) lorsqu'il a joué de malchance en déviant la frappe de Koke dans son propre but la semaine dernière. Mais globalement, le frère cadet du gardien Loïc, qui fait lui aussi partie de l'effectif princier, a montré un potentiel très prometteur.

«Pour moi, c'est vraiment un rêve de jouer avec l'équipe première de l'AS Monaco. J'en profite au maximum», a savouré l'intéressé sur le site officiel du club du Rocher ce mercredi. Toujours avide de belles plus-values, le champion de France 2017 ne regrettera pas d'avoir convaincu Badiashile de passer professionnel en février dernier malgré la convoitise de plusieurs cadors européens (FC Barcelone, Juventus Turin, Manchester United, Leipzig). S'il confirme ses promesses, le défenseur pourrait en effet rapporter une jolie somme à l'ASM dans quelques années…

D'après vous, Benoît Badiashile sera-t-il un futur grand défenseur ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous…

Par Romain Lantheaume, le 05/12/2018 à 16h45