Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 10/07/2019 à 13h51

Brésil : les trentenaires vers la sortie... à deux exceptions près

Brésil : les trentenaires vers la sortie... à deux exceptions près
Thiago Silva devrait être épargné par Tite.
A peine la Copa America en poche, Tite va effectuer un grand ménage au sein de l'équipe nationale du Brésil. En effet, le sélectionneur auriverde ne compte plus convoquer ses trentenaires. A deux exceptions près.

Douze ans. C'est le temps qu'il a fallu au Brésil pour remporter à nouveau la Copa America. Une période qui correspond pratiquement à une génération complète. Mais alors que les festivités viennent de prendre fin, Tite se tourne déjà vers l'avenir. Et il a déjà pris une décision radicale pour la suite de son mandat.

6 joueurs ne seront plus appelés

Selon Globo Esporte, le sélectionneur de la Seleçao ne compte plus convoquer les trentenaires présents dans la dernière liste. Parmi ceux-ci, on retrouve Cassio (32 ans), Fagner (30 ans), Miranda (34 ans), Filipe Luis (33 ans), Fernandinho (34 ans) ou encore Willian (30 ans). Des éléments expérimentés qui ont vu, au cours des derniers mois, leur influence se réduire. Derrière cette manoeuvre, Tite a bien évidemment pour objectif de rajeunir son groupe en vue de la Coupe du monde au Qatar, prévue en 2022.

Alves et Silva rescapés

Le média brésilien précise néanmoins que deux autres trentenaires du groupe auriverde ne seront pas concernés par ce renouvellement : Daniel Alves (36 ans) et Thiago Silva (34 ans). Le premier, capitaine, a été élu meilleur joueur du tournoi, tandis que le second a enchaîné les performances de très haute volée durant la compétition. Un sursis qui devrait au minimum durer jusqu'à la prochaine Copa America, prévue dans un an en Argentine et en Colombie. D'ici-là, Tite pourra se faire une idée sur leur évolution au plus haut niveau.

Que pensez-vous du choix annoncé de Tite ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 10/07/2019 à 13h51


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire