Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 29/11/2019 à 22h57

Payet brille, Radonjic encore décisif ! - Débrief et NOTES du match (OM 2-1 Brest)

Payet brille, Radonjic encore décisif ! - Débrief et NOTES du match (OM 2-1 Brest)
Dimitri Payet a porté l'OM contre Brest !
Séduisant dans le jeu, l'Olympique de Marseille s'est imposé contre le Stade Brestois (2-1), après une fin de rencontre folle, ce vendredi en ouverture de la 15e journée de Ligue 1. Le club phocéen conforte sa place de dauphin du Paris Saint-Germain.

Un succès important et diablement mérité pour l'Olympique de Marseille ! Fort de ses 34 tirs et d'un bijou de Radonjic, le club phocéen a battu le Stade Brestois (2-1) ce vendredi soir en ouverture de la 15e journée de Ligue 1.

Dominateurs et inspirés, les Olympiens se sont fait peur, après l'égalisation brestoise, mais ils ont surtout fait preuve d'une grosse force mentale ! Les Ciel et Blanc enchaînent un 4e succès consécutif en Ligue 1.

Une pluie d'occasions  !

Face à une équipe fidèle à ses principes et décidée à ressortir proprement le ballon, les Phocéens, emmenés par un excellent Payet, prenaient tranquillement leurs marques, avant de lancer un festival d'occasions. Dans la surface brestoise, Benedetto butait d'abord sur Larsonneur. Tout allait très vite, et les Bretons répondaient immédiatement aux Marseillais. Sur un bon centre de Faussurier, Cardona devançait Mandanda et voyait sa tentative repoussée par... les deux poteaux !

Un miracle pour l'OM, mais pas un coup de frein pour la bande à Villas-Boas. Puisque Sanson allait catapulter le ballon sur la barre transversale, profitant d'un bon travail de Sakai et Benedetto. L'Argentin, qui lui, échouait encore devant Larsonneur, malgré une magnifique reprise de volée à bout portant après 30 minutes de jeu. Plaisante, la rencontre n'attendait que des buts !

La masterclass de Payet

Pour cela, il fallait attendre un peu plus de dix minutes en seconde période. Après un énorme raté à bout portant d'un Caleta-Car pourtant seul devant la cage adverse à la retombée d'un coup-franc de Payet, Sarr ouvrait la marque, profitant encore une fois du beau travail de Benedetto (1-0, 57e). Un but logique pour des locaux qui tentaient d'enfoncer le clou, mais manquaient de chance. Successivement, Payet sur coup de pied arrêté, puis Rongier d'une lourde frappe touchaient encore les montants.

L'OM brillait face à un Brest incapable de réagir et de changer ses habitudes. Mais alors qu'on se dirigeait vers un succès marseillais, Cardona plombait l'ambiance au Vélodrome en égalisant contre le cours du jeu (1-1, 88e) ! Les Marseillais n'avaient pas le temps de douter puisque, sur l'engagement, l'entrant Radonjic redonnait l'avantage à son équipe d'un magnifique enroulé du droit et faisait exploser le stade (2-1, 89e) ! Muet depuis son arrivée en 2018, le Serbe vient d'inscrire ses deux premiers buts en deux matchs. Grâce à ce nouveau succès, la 2e place est déjà assurée pour la bande à Villas-Boas ce week-end.

La note du match : 7/10

On se plaint souvent du manque d'actions dans les matchs de Ligue 1. Ce soir, ce ne sera pas le cas. L'Orange Vélodrome a accueilli une belle rencontre de football, riche en occasions et en rebondissements. L'OM a séduit, face à un Brest imprévisible, porté par un excellent Dimitri Payet. On retiendra notamment le but de la victoire de Nemanja Radonjic d'un joli enroulé. Un bon match !

Les buts :

- Payet envoie Benedetto en profondeur. L'Argentin devance Larsonneur et l'élimine d'une belle feinte. Les défenseurs brestois tentent de stopper le Marseillais, mais Sarr surgit sur le ballon avant eux et marque dans un but vide (1-0, 57e).

- Sur un bon relai avec Diallo, Charbonnier envoie Cardona dans la surface olympienne. Ce dernier devance Caleta-Car et Kamara, puis trompe Mandanda à bout portant d'un ballon piqué (1-1, 88e).

- Radonjic profite de l'absence de marquage pour progresser balle au pied depuis l'aile gauche. Puis, le Phocéen envoie un excellent enroulé du pied droit dans la lucarne opposée. Un joli but (2-1, 89e) !

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Dimitri Payet (8/10)

Dans tous les bons coups, et ce dès le début de rencontre, à l'image d'un magnifique centre extérieur du pied pour Caleta-Car ou d'une double roulette devant Diallo, le meneur de jeu olympien avait la banane ce vendredi. Excellent de par son placement et dans la construction des offensives marseillaises, Payet a aussi mis beaucoup d'application sur coups de pied arrêtés. Larsonneur le prive même d'un but sur coup-franc à la 49e minute, puis c'est au tour de la barre transversale dans la foulée sur une autre tentative. Comme un symbole, il envoie Benedetto en profondeur sur le 1er but de l'OM. Remplacé à la 87e minute par Valère Germain (non noté) sous les applaudissements de l'Orange Vélodrome. Dans la foulée de sa sortie, l'OM a encaissé l'égalisation.

MARSEILLE :

Steve Mandanda (5) : l'international français aurait pu se faire surprendre dès la première action brestoise, lorsqu'il sort mais se fait devancer par Cardona. Sauvé par ses deux poteaux sur ce coup, il s'inclinera finalement devant l'attaquant brestois en fin de rencontre. Frustrant, tant le «Fenomeno» a peu été mis à contribution ce vendredi…

Hiroki Sakai (6,5) : certainement l'un de ses meilleurs matchs de la saison. Dès sa première montée à droite, le Japonais aurait pu s'offrir une passe décisive pour Sanson. Tout au long de la rencontre, il a montré un visage particulièrement séduisant, tant sur le plan défensif qu'offensif. En grande forme, il a enchaîné les allers-retours, et mis à mal les plans brestois…

Boubacar Kamara (6) : un match assez tranquille pour le minot. Aligné comme patron de la défense en l'absence de Gonzalez, l'international Espoirs tricolore n'a eu aucun mal à contenir Charbonnier. Sur le plan de la relance, il a notamment excellé, avec de nombreuses transmissions vers l'avant. Malheureusement, il ne peut contrer la frappe de Cardona sur l'égalisation.

Duje Caleta-Car (5,5) : d'une tête pas assurée en début de match ou encore d'un incroyable raté à bout portant, à la retombée d'un coup-franc de Payet, le Croate aurait pu marquer ce vendredi. Défensivement, il s'est montré solide au duel. Malgré tout, il n'est pas exempt de tout reproche sur l'égalisation brestoise, avec un marquage laxiste sur Charbonnier.

Jordan Amavi (6) : présent dans l'impact, il n'a jamais hésité à se projeter. Le latéral a retrouvé la confiance, et ses projections le montrent parfaitement. Une prestation encourageante pour Amavi. Gare toutefois à ne pas retomber dans ses travers. On pense forcément à sa relance manquée dans sa propre surface au retour des vestiaires. On a surtout aimé sa frappe enroulée, qui échoue à quelques centimètres du but de Larsonneur (78e).

Valentin Rongier (7) : une vraie bonne pioche pour l'OM, c'est peu dire. Positionné très haut comme Sanson, il se montre précieux à la récupération, mais aussi dans l'utilisation du ballon. L'ancien Nantais a des jambes, et il l'a encore démontré en allant presser très haut, jusqu'aux pieds du gardien adverse en début de seconde période. Pour couronner le tout, il frappe sur le poteau.

Kevin Strootman (6) : il est mal rentré dans sa partie. En témoigne une passe mal assurée en retrait, qui pousse Sanson à faire faute. Puis, il s'est mis au diapason du collectif olympien et a réussi à garantir l'équilibre dans l'entrejeu. De plus en plus en vue au fil des minutes, il reste toutefois un ton en dessous de ses partenaires au milieu.

Morgan Sanson (7,5) : placé haut sur le terrain, à la demande de Villas-Boas, il a livré une superbe partition. Omniprésent sur le terrain, l'ancien Montpelliérain s'est avéré être un vrai poison pour les milieux brestois. Tant dans l'impact, que dans ses projections, Sanson a brillé, et beaucoup apporté au collectif olympien. La barre transversale l'a même privée d'un 2e but en Ligue 1. Peu à peu, il s'impose comme un indiscutable !

Bouna Sarr (7) : intenable sur l'aile droite, il a su se servir de sa vitesse à bon escient. Pas toujours parfait dans ses dribbles ou ses transmissions, le Franco-Guinéen a fait part d'une belle abnégation et n'a pas ménagé ses efforts. Il voit d'ailleurs sa générosité récompensée, lorsqu'il marque devant un but vide à la 57e minute. Remplacé à la 73e minute par Nemanja Radonjic (non noté), auteur d'une belle chevauchée côté gauche (82e), mais surtout… du but de la victoire sur un magnifique enroulé du pied droit !

Darío Benedetto (7) : il s'offre d'abord grâce à une belle feinte de corps un gros face-à-face, perdu, avec Larsonneur. Puis, il fait parler son altruisme en laissant passer un ballon, intelligemment entre ses jambes, pour offrir une magnifique opportunité à Sanson. Après une tête pas assez puissante, il échoue encore devant le portier brestois malgré une magnifique reprise de volée. Joueur d'équipe avant tout, il n'a rien lâché et se retrouve directement impliqué sur le premier but olympien, où il efface Larsonneur. Remplacé à la 79e minute par Maxime Lopez (non noté).

Dimitri Payet (8) : lire le commentaire ci-dessus !

BREST :

Gautier Larsonneur (6) : il se met en difficulté balle au pied, dès la 2e minute, gêné par le pressing marseillais. Mais dès lors, le portier brestois a lancé un véritable festival. A plusieurs reprises devant Benedetto, avec une sortie dans les pieds de l'Argentin, un arrêt sur une magnifique reprise de volée de ce dernier, ou encore sur un coup-franc de Payet, en début de seconde période, il s'est montré efficace et a enchaîné les arrêts. Éliminé sur le premier but, il ne peut rien sur la dernière réalisation marseillaise. Toutefois, il a des sautes de concentration, comme quand il prend le ballon à la main sur une remise d'un de ses défenseurs en pleine surface.

Julien Faussurier (5) : il aurait pu offrir une passe décisive à Cardona sur la seule action brestoise de la première période. Pour le reste assez sérieux, il a surtout dû maîtriser les projections d'Amavi, alors que Payet ne cessait de repiquer dans l'axe. En fin de rencontre, il a tenté d'apporter le surnombre aux avant-postes.

Jean-Charles Castelletto (4,5) : autant il se fait éliminer avec une facilité déconcertante par Benedetto en début de match, autant il a réalisé des interventions primordiales par la suite. On pense notamment à son arrivée devant Rongier, lorsqu'il met fin à une séquence en une touche des Marseillais. Malgré tout, il manque parfois de réflexion et de jugeote dans ses interventions, comme quand il fauche Payet devant sa surface.

Denys Bain (4) : un match très discret pour le défenseur central breton. Bien en place, et soucieux de ressortir le ballon proprement, il a parfois manqué d'application dans ses transmissions… L'OM a frappé 34 fois, et l'arrière a forcément sa part de responsabilité.

Romain Perraud (5) : plutôt intéressant dans la lecture du jeu, l'ancien de Nice ou du Paris FC aura eu fort à faire devant le duo Sakai-Sarr… Acculé par les nombreuses montées des deux hommes, il n'a jamais rien lâché et plutôt bien muselé ses vis-à-vis. Malgré tout, il leur a parfois laissé trop de libertés pour centrer notamment.

Ibrahima Diallo (4) : malmené par Payet, qui lui inflige notamment deux roulettes, il commet une faute et se voit averti dès la 19e minute. Techniquement, il n'a pas franchement brillé, avec des contrôles hasardeux et des relances hésitantes. Battu au duel par les milieux de terrains marseillais, il se retrouve toutefois impliqué sur l'égalisation, quand il sert le passeur décisif Charbonnier.

Haris Belkebla (3) : des relances mal assurées, qui mettent son équipe en danger, et une incapacité flagrante à prendre le dessus dans l'entrejeu. L'international algérien a rencontré de grandes difficultés à l'Orange Vélodrome. Remplacé à la 64e minute par Cristian Battochio (non noté), qui a tenté d'apporter sa touche technique en fin de rencontre.

Irvin Cardona (6,5) : très vif, il a logiquement été le joueur le plus en vue de son équipe, sans compter le gardien Larsonneur. Sur sa première occasion, il aurait pu tromper Mandanda en surgissant parfaitement sur un centre de Faussurier. Mais les deux poteaux ont décidé de le priver de but. Ce n'est que partie remise, puisqu'après de nombreux efforts, il a pensé offrir le match nul à son équipe en trompant le même Mandanda, d'un but bien senti en fin de rencontre. Raté…

Mathias Autret (4,5) : bien présent dans la construction, le capitaine brestois n'a jamais vraiment trouvé sa place sur le terrain. Volontaire, mais peu en vue, il a notamment manqué de précision sur coups de pied arrêtés. Remplacé à la 68e minute par Samuel Grandsir (non noté), qui n'a pas forcément apporté. Sa vitesse n'aura pas servi…

Paul Lasne (4,5) : généreux dans l'effort, il a multiplié les courses offensives. Doté d'une belle qualité technique, l'ancien Montpelliérain a beaucoup tenté, mais a manqué de réussite. Pire, ce dernier agit parfois sans réfléchir en défense. Comme quand il offre un coup-franc dangereux à Payet aux abords de la surface. Remplacé à la 72e minute par Alexandre Mendy (non noté), qui a été exclu sévèrement après un tacle sur Lopez, avant que l'arbitre ne change d'avis après visionnage de la VAR.

Gaëtan Charbonnier (5) : présent au pressing, il a tenté de peser sur la défense olympienne, avec difficulté. Ses nombreuses courses ont parfois inquiété l'OM, compliquant notamment les premières relances phocéennes. En fin de rencontre, ses efforts sont récompensés lorsqu'il offre une passe décisive à Cardona.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MARSEILLE 2-1 BREST (mi-tps: 0-0) - FRANCE - Ligue 1 / 15e journée
Stade : Orange Vélodrome - 50.007 spectateurs - Arbitre : Johan Hamel

Buts : B. Sarr (56e) N. Radonjic (89e) pour MARSEILLE - I. Cardona (88e) pour BREST
Avertissements : - I. Diallo (20e), A. Mendy (90+8e), pour BREST

MARSEILLE : S. Mandanda - H. Sakai, B. Kamara, D. Caleta-Car, J. Amavi - V. Rongier, K. Strootman, M. Sanson - B. Sarr (N. Radonjic, 74e), D. Benedetto (M. Lopez, 80e), D. Payet (V. Germain, 88e)

BREST : G. Larsonneur - J. Faussurier, J. Castelletto, D. Bain, R. Perraud - H. Belkebla (C. Battocchio, 64e), I. Diallo, P. Lasne (A. Mendy, 73e) - M. Autret (S. Grandsir, 69e), G. Charbonnier, I. Cardona

VIDEO : un jeune pianiste marseillais a interprété «Jump», à l'entrée des joueurs 

Le gardien brestois Larsonneur s'impose devant Benedetto !

Sanson a enchaîné les kilomètres ce vendredi.

Sarr a ouvert la marque pour l'OM (1-0, 57e)

Le jeune Cardona a égalisé en fin de rencontre (1-1, 88e)

Mais dans la foulée, Radonjic a marqué son 2e but avec l'OM (2-1, 89e)

VIDEO : le but de la victoire de Radonjic

Par Alexis Goudlijian, le 29/11/2019 à 22h57


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire