Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 12/04/2019 à 23h19

Amiens : le cri du cœur de Gouano

A l'occasion du match nul entre Dijon et Amiens (0-0), ce vendredi, dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1, le défenseur central Prince Gouano (25 ans, 28 matchs et 1 but en L1 cette saison) a été victime de cris racistes. Dépité, le capitaine picard, qui a tenté d'arrêter la rencontre, interrompue plusieurs minutes avant de reprendre, a réagi à ces agissements honteux.

"Nous sommes au XXIe siècle, c'est inadmissible. J'ai marqué le coup en demandant d'arrêter le jeu parce que je pense que de nos jours, nous sommes tous égaux. (...) On n'est pas au zoo, s'ils veulent voir des animaux, ils savent où aller... Tu veux voir des animaux, tu paies l'entrée, tu vois des animaux. Ici, c'est pour prendre du plaisir, pour partager des bons moments. On n'est pas venus pour ça. (...) Certes, il y a des couleurs mais je pense qu'il faut voir au-delà de tout ça. Nous sommes tous des êtres humains. Le mot d'ordre, c'est l'amour, il faut aimer son prochain, chose qui n'a pas été faite. Mais bon, je ne lui en veux pas, il reste humain. En rentrant, je suis allé voir les supporters pour les applaudir, j'espère qu'il verra ce geste-là pour que demain, il retransmette à ses enfants que tout ça, ça ne sert à rien. (...) Je veux juste faire véhiculer un message qui est l'amour", a expliqué Gouano au micro de Canal+.

Le DFCO a annoncé avoir porté plainte contre cet individu, interpellé et placé en garde à vue à l'issue de la rencontre.
(Par Youcef Touaitia)
Brève lue par 10.941 visiteurs
+
la page du club : Amiens


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire