Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 30/04/2019 à 15h02

Rennes : le discours enflammé de Stéphan !

Héroïques face au Paris Saint-Germain (2-2, 6-5 tab) samedi dernier, lors de la finale de la Coupe de France, les joueurs du Stade Rennais ont été motivés par le discours enflammé de leur entraîneur, Julien Stéphan, comme l'a raconté Clément Grenier (28 ans, 44 matchs et 4 buts toutes compétitions cette saison) au quotidien régional Ouest-France.

"Le coach a mis une vidéo avec des images de nous, de nos matchs et il parlait, il parlait... C'était incroyable. Moi ça m'a donné des frissons. Il n'est pas rentré dans les détails du match, il est allé dans l'émotion, l'envie qu'il fallait mettre, la solidarité, l'abnégation... Toutes ces valeurs qui font qu'un groupe est uni. Pendant cette vidéo, il a parlé avec des changements de ton, c'était incroyable, extraordinaire. J'aimerais bien la revoir d'ailleurs, parce que je ne me souviens pas de toutes les images, surtout du discours", a d'abord raconté l'ancien Lyonnais, avant de prendre des exemples plus précis.

"À un moment, il a dit : 'regardez leurs visages, c'est ceux qu'ils auront à la fin du match' et, sur la vidéo, il y avait les visages des joueurs parisiens après leur défaite contre Manchester United. C'était une causerie étonnante parce qu'il n'a pas parlé du tout de tactique, de ce qu'il fallait faire. C'était comme dans un film. Ça a duré une dizaine de minutes, il a parlé sans arrêt et à la fin, il a nous a souhaité un bon match", a conclu Grenier, encore impressionné.
(Par Gilles Campos)
Brève lue par 18.340 visiteurs
+
la page du club : Rennes


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire