Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 13/09/2020 à 23h03

Avec un coup réussi, les Marseillais brisent la série face aux Parisiens ! - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 0-1 OM)

Avec un coup réussi, les Marseillais brisent la série face aux Parisiens ! - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 0-1 OM)
La joie des Marseillais après le but de Thauvin.
Incapable de gagner face au Paris Saint-Germain depuis 20 matchs toutes compétitions confondues, l'Olympique de Marseille s'est imposé (1-0) ce dimanche sur la pelouse du club de la capitale en clôture de la 3e journée de Ligue 1.

L'Olympique de Marseille attendait ça depuis le 27 novembre 2011 ! Après une terrible série de 20 matchs toutes compétitions confondues sans victoire face au Paris Saint-Germain, le club phocéen a dominé le champion de France en titre (1-0) ce dimanche au Parc des Princes en clôture de la 3e journée de Ligue 1.

Globalement dominés sur cette rencontre, les Marseillais ont affiché un état d'esprit valeureux et ont réussi à faire la différence sur un long coup-franc de Dimitri Payet repris par Florian Thauvin. Alors que l'OM occupe la 5e place du classement avec deux victoires en deux matchs, le PSG chute au 18e rang avec deux revers en deux rencontres. La fin de partie, très tendue, a été marquée par une altercation avec 5 expulsions, dont celle de Neymar.

L'OM bousculé, Thauvin ouvre le score !

Dès les premières secondes, les Parisiens étaient à deux doigts d'ouvrir le score mais Mandanda sortait le grand jeu pour repousser une tentative à bout portant de Verratti ! Quelle parade ! Après une grossière faute de Neymar sur Payet, les esprits s'échauffaient entre les deux hommes dans un match tendu. Forcés à défendre, les Phocéens étaient totalement asphyxiés par un très gros pressing des Franciliens.

A l'image d'un Florenzi très entreprenant, le PSG multipliait les vagues sans pour autant inquiéter Mandanda. Et pourtant, contre le cours du jeu, Thauvin reprenait un long coup-franc de Payet à bout portant pour ouvrir le score (0-1, 31e). Erreur d'alignement d'Herrera… Jusqu'à la pause, Paris ne réagissait pas et la tension montait encore d'un cran avec des échanges animés entre Neymar et Gonzalez.

Le PSG frustré, 5 expulsions en fin de match !

Au retour des vestiaires, la physionomie de la partie n'évoluait pas avec une domination stérile du PSG face à un bloc défensif de l'OM très bas. A force de pousser, sur deux bons mouvements collectifs, les Parisiens se procuraient deux belles situations, mais Mandanda s'interposait devant Sarabia puis Neymar. Après un but logiquement refusé à Di Maria pour un hors-jeu, Benedetto pensait creuser l'écart, mais l'arbitre sifflait également un hors-jeu… qui ne semblait pourtant pas évident sur les images de la VAR. Dans sa zone technique, Villas-Boas explosait d'ailleurs de rage !

Quelques minutes plus tard, Neymar était tout proche d'égaliser, mais le Brésilien, devant la cage vide, se montrait trop court. Frustrés à l'approche de la fin du match, les Parisiens déjouaient en enchaînant les fautes sur Payet… Malgré quelques opportunités, le PSG, émoussé, peinait à animer les dernières minutes et la situation dérapait avec un nouvel accrochage entre les deux équipes puis les expulsions d'Amavi, Kurzawa, Paredes, Benedetto et Neymar. Solidaire jusqu'au bout, l'OM exultait avec cette victoire arrachée au Parc !

La note du match : 7/10

Un vrai Clasico ! On ne va pas se mentir, le spectacle proposé n'a pas été forcément grandiose dans le jeu. Mais au moins, il y a eu un vrai combat et une grosse intensité dans cette rencontre. Si le Paris Saint-Germain a eu la maîtrise du ballon, l'Olympique de Marseille a proposé une vraie opposition avec de belles batailles. On pourra tout de même regretter un manque d'occasions et de buts. La fin de match, avec l'altercation et les 5 expulsions, n'est cependant pas la meilleure publicité pour la L1...

Le but :

- Sur un long coup-franc de Payet obtenu par Kamara, Thauvin profite d'un mauvais alignement d'Herrera pour ajuster Rico à bout portant d'un tir placé (0-1, 31e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Steve Mandanda (7,5/10)

Quelle performance ! Le gardien de l'Olympique de Marseille a sauvé son équipe dès les premières minutes ! Sur une tentative à bout portant de Verratti, l'international français a sorti le grand jeu sur sa ligne pour empêcher l'ouverture du score. Par la suite, il n'a pas été très inquiété et a été irréprochable dans ses interventions, à l'image de ses arrêts devant Sarabia puis Neymar après la pause.

PARIS SG :

Sergio Rico (5) : aligné en l'absence de Navas, touché au dos, le gardien du Paris Saint-Germain a connu un match rageant. Jamais inquiété par les Marseillais, il a été battu sur la seule occasion du club phocéen en étant pris à bout portant sur une frappe de Thauvin. L'Espagnol n'a pas eu la moindre opportunité pour briller.

Alessandro Florenzi (6,5) : arrivé en prêt en provenance de l'AS Roma vendredi, le latéral droit a rapidement pris ses marques au Paris Saint-Germain ! Très libre dans son positionnement, l'Italien a beaucoup proposé dans son couloir et a posé des soucis aux Marseillais par ses bons centres. D'ailleurs, il a été tout proche de donner une passe décisive à Verratti, mais Mandanda a sorti le grand jeu. Même défensivement, il a été solide, à l'image d'un retour autoritaire sur Amavi. Remplacé à la 83e minute par Colin Dagba (non noté).

Presnel Kimpembe (6) : capitaine pour ce Clasico, le défenseur central du Paris Saint-Germain a continué dans la lignée de ses bonnes performances en Ligue des Champions. Dans le bon tempo, l'international français a réalisé plusieurs interventions solides pour récupérer rapidement le ballon face aux attaquants marseillais.

Thilo Kehrer (5) : sur cette rencontre, l'Allemand a été plus discret par rapport à Kimpembe. Moins solide dans les duels, notamment dans le domaine aérien, il a parfois eu du mal à s'imposer. Sans être en difficulté, il a manqué d'assurance dans ses interventions et ses relances.

Juan Bernat (4) : le latéral gauche du Paris Saint-Germain n'a pas affiché son visage habituel sur ce grand match. Malgré des espaces laissés par les Marseillais, l'Espagnol a été peu tranchant sur le plan offensif. Et défensivement, il a eu quelques difficultés à stopper les combinaisons de Thauvin ou encore de Lopez. Remplacé à la 83e minute par Layvin Kurzawa (non noté), expulsé dans les derniers instants pour un accrochage avec Amavi.

Marco Verratti (6,5) : dès le début de la partie, l'Italien a été tout proche de marquer en reprenant un centre de Florenzi, mais Mandanda a sorti le grand jeu. Ensuite, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a vraiment régné dans l'entrejeu lors de la forte domination de son équipe. Mais petit à petit, il a été de plus en plus frustré et a été gêné par la combativité des milieux marseillais. Remplacé à la 70e minute par Leandro Paredes (non noté), expulsé après une semelle sur Payet puis un accrochage avec Benedetto.

Idrissa Gueye (4,5) : une copie mitigée pour le milieu de terrain du Paris Saint-Germain. Dans son pressing et à la récupération, le Sénégalais a eu une activité irréprochable. Cependant, avec la maîtrise du ballon pour son équipe, il doit apporter à la création… et à ce niveau, il a surtout joué latéralement. Ainsi, il n'a pas permis au PSG de faire des différences.

Ander Herrera (3,5) : une rencontre difficile pour le milieu de terrain du Paris Saint-Germain. Pourtant, en début de partie, l'Espagnol a été plutôt facile avec des transmissions précises. Mais comme Verratti, il a éprouvé des difficultés quand les Marseillais se sont réveillés dans le combat. Coupable sur le coup-franc concédé sur l'ouverture du score, l'ancien Mancunien a été aussi fautif avec un mauvais alignement pour couvrir Thauvin. Dur… Remplacé à la 60e minute par Julian Draxler (non noté).

Neymar (5) : immédiatement de retour dans le onze de départ après sa guérison du Covid-19, le Brésilien a rapidement donné le ton en début de rencontre en demandant tous les ballons. Soucieux de briller, le milieu offensif du Paris Saint-Germain a aussi affiché sa nervosité, à l'image de ses embrouilles avec Payet et Gonzalez. Et finalement, à force de s'éparpiller, il n'a pas été déterminant dans la zone de vérité. Pour une claque derrière la tête de Gonzalez, il a été expulsé en fin de match.

Pablo Sarabia (3,5) : comme à Lens (0-1) jeudi, l'Espagnol a été une déception pour le Paris Saint-Germain. Pourtant, il a été dans de bonnes conditions avec un Florenzi entreprenant dans le couloir droit. Mais dans l'ensemble, l'Espagnol a été peu inspiré et n'a jamais été dangereux à l'approche de la cage de Mandanda.

Ángel Di María (4) : tout comme Neymar, l'Argentin, guéri du Covid-19, a été immédiatement titularisé par son entraîneur Thomas Tuchel. Et en début de partie, l'ailier a été dans le bon rythme, posant des soucis aux Marseillais par ses déplacements. Mais un peu comme Neymar, l'ex-Madrilène a été de plus en plus frustré et n'a plus réussi à créer du danger. Attention à un crachat sur Gonzalez qui pourrait être revu par la commission de discipline de la LFP…

MARSEILLE :

Steve Mandanda (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Hiroki Sakai (5,5) : avec un Neymar régulièrement dans sa zone, le Japonais n'avait pas le droit à l'erreur. Et malgré un carton jaune rapidement concédé, le latéral droit de l'Olympique de Marseille a plutôt bien limité les dégâts avec quelques interventions bien senties. En plus, avec ses montées, il a parfois bien combiné avec Thauvin et Lopez pour soulager les siens.

Álvaro González (7,5) : quel leader ! Pour son premier match en Ligue 1 cette saison, l'Espagnol a rapidement rappelé qu'il était le patron du secteur défensif de l'Olympique de Marseille ! Impérial dans le domaine aérien, le défenseur central a été impeccable dans ses interventions et a toujours la même grinta. A l'image de ses altercations avec Neymar et Di Maria, il était aussi nerveux mais a utilisé cette excitation pour se dépasser. En fin de match, l'ancien de Villarreal a été héroïque en multipliant les interventions pour dégager le danger. Et il a aussi réussi à faire sortir Neymar, expulsé, de son match. Attention aux accusations du Brésilien concernant de possibles propos racistes...

Duje Caleta-Car (7) : dans la lignée de ses récentes bonnes performances, le Croate a été à la hauteur de ce Clasico. Tout comme Gonzalez, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a été impressionnant dans le domaine aérien et a été rarement pris à défaut par les attaquants parisiens. Très solide dans l'ensemble.

Jordan Amavi (5,5) : le latéral gauche de l'Olympique de Marseille n'a pas connu une soirée facile. Trop souvent abandonné par Payet sur Florenzi, l'ancien Niçois a subi les assauts parisiens dans son couloir. Pour autant, il s'est battu sur tous les ballons et n'a pas démérité dans l'ensemble sur ses duels. En fin de partie, il a été expulsé après un accrochage avec Kurzawa.

Pape Gueye (6) : préféré à Strootman pour remplacer Sanson, blessé, le jeune milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a beaucoup couru. En début de match, l'ancien Havrais a d'ailleurs semblé perdu avec une vraie inefficacité à la récupération. Mais petit à petit, il est monté en puissance et a finalement rendu une copie correcte sur ce grand match. Remplacé à la 57e minute par Dario Benedetto (non noté), qui a apporté avec sa présence en pivot. Pour un accrochage avec Paredes, l'Argentin a été expulsé en fin de partie.

Boubacar Kamara (7) : à l'image de l'Olympique de Marseille, le milieu de terrain a été dépassé en début de rencontre par la maîtrise du Paris Saint-Germain dans l'entrejeu. Mais à la récupération, il n'a jamais rien lâché et a tout de même soulagé son équipe. Sur un ballon gratté dans le coeur du jeu, le Marseillais a d'ailleurs obtenu le coup-franc de l'ouverture du score.

Valentin Rongier (6,5) : tout comme ses partenaires dans l'entrejeu, l'ancien Nantais a connu une entame très compliquée. Face à un Verratti inspiré, il a été baladé pendant de longues minutes… Puis, avec Kamara, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a réussi à entrer dans son match. Et avec sa combativité habituelle, il a fait du bien à son équipe, notamment pour conserver le ballon.

Maxime Lopez (6) : aligné au détriment de Benedetto, sur le banc, l'habituel milieu de terrain a beaucoup alterné avec Thauvin dans sa position. Parfois à droite, parfois dans l'axe, il a été très libre dans son positionnement et avait surtout la mission de combiner avec ses coéquipiers pour conserver un peu le cuir. Sans être brillant, il a été plutôt correct dans sa tâche. Remplacé à la 68e minute par Kevin Strootman (non noté).

Florian Thauvin (7,5) : après son bon match à Brest, il a confirmé à Paris ! Avec Lopez, l'international français a beaucoup alterné et combiné. Sur les rares séquences où l'Olympique de Marseille a réussi à conserver le ballon, les deux hommes ont souvent été impliqués. Et dans ses efforts, l'ancien Bastiais a été récompensé avec ce but d'une frappe placée à la suite d'un long coup-franc de Payet. Dans le jeu, il a fait du bien à son équipe par sa combativité. Remplacé à la 76e minute par Valère Germain (non noté).

Dimitri Payet (7) : attendu au tournant après son chambrage sur le PSG après la finale de Ligue des Champions perdue contre le Bayern Munich (0-1) en août dernier, le milieu offensif de l'Olympique de Marseille a eu le mérite d'être décisif. Très investi dans ce match, à l'image de son accrochage avec Neymar, l'international tricolore n'a pas ménagé ses efforts malgré des espaces laissés à Florenzi. Et sans être omniprésent dans le jeu, il a donc délivré cette passe décisive sur un long coup-franc sur l'ouverture du score de Thauvin. Remplacé à la 76e minute par Nemanja Radonjic (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 0-1 MARSEILLE (mi-tps: 0-1) - FRANCE - Ligue 1 / 3e journée
Stade : Parc des Princes - Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : - F. Thauvin (31e) pour MARSEILLE
Avertissements : Neymar (11e), A. Florenzi (13e), Juan Bernat (52e), L. Paredes (72e), Á. Di María (74e), pour PARIS SG - H. Sakai (7e), D. Payet (11e), P. Gueye (38e), Álvaro González (50e), M. Lopez (61e), D. Benedetto (71e), K. Strootman (90+1e), pour MARSEILLE - Expulsions : L. Kurzawa (90+7e) , L. Paredes (90+7e) , Neymar (90+9e) , pour PARIS SG J. Amavi (90+7e) , D. Benedetto (90+7e) , pour MARSEILLE

PARIS SG : Sergio Rico - A. Florenzi (C. Dagba, 84e), T. Kehrer, P. Kimpembe, Juan Bernat (L. Kurzawa, 84e) - Ander Herrera (J. Draxler, 61e), I. Gueye, M. Verratti (L. Paredes, 71e) - Pablo Sarabia, Á. Di María, Neymar

MARSEILLE : S. Mandanda - H. Sakai, D. Caleta-Car, Álvaro González, J. Amavi - V. Rongier, B. Kamara, P. Gueye (D. Benedetto, 58e) - F. Thauvin (V. Germain, 77e), M. Lopez (K. Strootman, 68e), D. Payet (N. Radonjic, 77e)

Les fans du PSG ont envoyé un message fort avant le match

Mandanda a sorti le grand jeu dès le début de la partie

La tension a été forte entre Payet et Neymar

La joie de Thauvin à la suite de l'ouverture du score (0-1, 31e)

L'OM s'est vu refuser un but pour un hors-jeu peu évident

Entre Neymar et Gonzalez, la situation a dérapé en fin de match

Une altercation a éclaté entre Paredes-Benedetto et Kurzawa-Amavi, expulsés

Pour une claque sur Gonzalez, Neymar a été aussi expulsé

Les Marseillais ont dansé après ce succès

Payet a toisé le Parc des Princes

Les Phocéens ont fêté cette victoire

Par Damien Da Silva, le 13/09/2020 à 23h03

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire