Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 25/09/2020 à 16h23

Real : "aucun regret", l'ultime provocation de Bale ?

Real : "aucun regret", l'ultime provocation de Bale ?
L'histoire entre Bale et le Real Madrid s'est mal terminée.
Invité à faire le bilan de ses années Real Madrid, l'ailier Gareth Bale, fraîchement prêté à Tottenham, n'a pas taclé la Maison Blanche. Mais le Gallois n'a pas non plus exprimé de regrets au sujet de son attitude provocatrice des derniers mois.

Officiellement prêté à Tottenham la semaine dernière, Gareth Bale (31 ans) a quitté le Real Madrid sur un constat d'échec. Malgré un palmarès hors du commun et des buts souvent décisifs comme son doublé contre Liverpool en finale de la Ligue des Champions 2018 (3-1), celui qui avait été recruté avec l'étiquette de joueur le plus cher de l'histoire en 2013 (101 millions d'euros) a vu les blessures gâcher son septennat madrilène.

Pire encore, totalement en roue libre au cours des derniers mois, l'ailier gallois a multiplié les provocations, à l'image de sa banderole «Pays de Galles, golf, Madrid. Dans cet ordre», ou de sa sieste sur le banc en plein match. Ces écarts lui ont valu une image détestable auprès des supporters.

G. Bale – «ce qui est dit à l'extérieur est hors de mon contrôle»

A l'heure de faire le bilan de son passage à la Casa Blanca, le natif de Cardiff assure pourtant ne nourrir aucun regret, rejetant la faute sur le monde extérieur. «Non, je n'ai aucun regret, non. J'essaye juste de jouer au football, c'est tout ce que je peux faire et tout ce qui est dit à l'extérieur est hors de mon contrôle. Comme je l'ai dit, je n'ai aucun regret sur ce que j'ai fait, quoi qu'on en dise, c'est leur avis. Je connais mon opinion sur moi-même et ma famille sait exactement ce que je suis, donc c'est tout ce qui m'importe», a affirmé le Spur dans un entretien accordé à Sky Sports.

Bale et la «pression immense» du public

Pour sa défense, Bale a notamment mis en avant les sifflets répétés du public madrilène à son encontre. «Bien sûr, j'ai été dans des situations de pression immenses. J'ai eu des gens sur le terrain qui me sifflaient dans le stade. Alors oui, je viens d'apprendre à gérer ce genre de choses, à ne pas les prendre au sérieux, ni les prendre trop à coeur, et à aller de l'avant. C'est le football, quelque chose que vous aimez faire et vous avez besoin de donner le meilleur de vous-même, parfois c'est tout ce que vous pouvez faire», a conclu un Bale droit dans ses bottes et désormais pleinement concentré sur les Spurs, qui ont beaucoup progressé en l'espace de sept ans.

«Nous avons une grande équipe ici. Ils ont fait de bonnes choses. De toute évidence, pendant le temps où je suis parti, ils ont continué à évoluer et ont atteint la finale de la Ligue des Champions. Le club a un nouveau stade, le club lui-même est meilleur, ils font mieux en Premier League chaque année», a apprécié le Dragon. «Je veux juste amener quelque chose. Je veux essayer d'apporter un peu plus à l'équipe et essayer de progresser encore plus et continuer à pousser dans la bonne direction. Je ne fais que jouer. Je ne pense qu'à remettre ce maillot des Spurs.» Cela faisait bien longtemps qu'on n'avait plus senti le Gallois aussi motivé…

Que retiendrez-vous du passage de Bale au Real ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Lantheaume, le 25/09/2020 à 16h23


Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire