Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 16/11/2020 à 13h15

Equipe de France (f) : agacé, Le Graët met la pression sur Diacre

Equipe de France (f) : agacé, Le Graët met la pression sur Diacre
L'équipe de France féminine donne du fil à retordre à Le Graët.
Le président de la FFF, Noël Le Graët, s'est montré agacé par la sortie médiatique de la milieu de terrain Amandine Henry qui a publiquement critiqué la sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre. Le dirigeant réclame à la technicienne de mettre un terme à cette polémique.

«Elle m'a dit 'la liste sort demain, tu n'y seras pas par rapport à tes performances actuelles'. Je reste sans voix deux secondes. Je lui ai dit 'ok'. 'Bon match'. 'Au revoir'. C'est tout. Si c'est un choix sportif, tu essaies de remobiliser ta joueuse, tu lui dis 't'inquiètes pas, ça va aller, tu vas revenir à ton meilleur niveau'. Mais là, cette discussion restera gravée dans mon coeur.»

Dimanche, le conflit qui oppose la sélectionneuse de l'équipe de France féminine, Corinne Diacre, à une partie de ses cadres, principalement lyonnaises, a pris une nouvelle ampleur avec la sortie médiatique de la capitaine des Bleues, Amandine Henry (31 ans), qui a vidé son sac sur Canal+ (voir ici) et critiqué les choix et le mode de management de la technicienne, notamment suite à sa non-convocation lors du dernier rassemblement.

Le coup de pression de Le Graët

Agacé par cette affaire qui commence à sérieusement écorner l'image de la sélection, le président de la FFF, Noël Le Graët, a pris la parole ce lundi. «Ce n'est pas très bien. Les joueuses devraient garder un droit de réserve par rapport à la Fédération», a d'abord déploré le dirigeant dans les colonnes de L'Equipe en condamnant donc la sortie d'Henry. Mais le Breton a ensuite envoyé un message on ne peut plus clair à Diacre, à qui il demande de mettre de l'eau dans son vin.

«Il faudra bien que ça s'arrange. Les Lyonnaises forment la meilleure équipe de France et d'assez loin. Elles sont championnes d'Europe et méritent d'être sélectionnées. Après, la sélectionneuse, dans un certain contexte, fait ses choix. Mais elle se doit de faire jouer la meilleure équipe possible. Chacun doit faire un effort», a plaidé l'homme de 78 ans. «Pour le moment, Corinne est invaincue depuis la Coupe du monde. Mais je vais regarder ça de plus près. Être en conflit avec les meilleures joueuses de France, ce n'est pas durable. (...) Chacun doit faire très attention. Je le répète : le rôle du sélectionneur, c'est de faire jouer la meilleure équipe.»

Une nouvelle liste jeudi

Jusqu'à présent à fond derrière Diacre, du moins publiquement, Le Graët commence à se montrer de plus en plus nuancé au sujet de la sélectionneuse même s'il a pris soin de souligner qu'il «préfère quelqu'un de rigide qui gagne des matchs que quelqu'un de très souriant qui n'en gagne pas». Récemment prolongée jusqu'en 2022, Diacre n'est donc pas menacée dans l'immédiat, mais si elle venait à s'entêter dans ses choix, la donne pourrait bien changer… Inutile de préciser que la liste que dévoilera la sélectionneuse jeudi pour les deux derniers matchs de qualification à l'Euro (France-Autriche, le 27 novembre, et France-Kazakhstan, le 1er décembre) sera scrutée avec beaucoup d'attention…

Comment voyez-vous le dénouement de cette affaire ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Lantheaume, le 16/11/2020 à 13h15

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire