Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 19/06/2021 à 16h58

Les Bleus évitent la déconvenue - Débrief et NOTES des joueurs (Hongrie 1-1 France)

Les Bleus évitent la déconvenue - Débrief et NOTES des joueurs (Hongrie 1-1 France)
Benzema est encore resté muet contre la Hongrie.
Malgré sa très large domination, l'équipe de France a été tenue en échec par la Hongrie (1-1), ce samedi à Budapest, lors de la 2e journée du groupe F de l'Euro. Moins impériaux que face à l'Allemagne, les Bleus ont évité une belle déconvenue avant le choc contre le Portugal, mercredi.

C'est ce qui s'appelle un sérieux avertissement. Logiquement encensée après sa victoire en patron en Allemagne (0-1), mardi, l'équipe de France n'est pas passée loin de la catastrophe à Budapest. En dépit d'une domination assez nette, les Bleus n'ont pas réussi à prendre le dessus sur la Hongrie (1-1), ce samedi, lors de la 2e journée du groupe F de l'Euro.

Surpris avant la pause, les champions du monde ont trouvé les ressources nécessaires en seconde période pour accrocher leur quatrième point dans ce tournoi, si précieux dans cette phase de poules, afin d'aborder le choc contre le Portugal, mercredi, avec un peu plus de confiance.

Les Bleus gâchent... et se font avoir

Dans une enceinte chauffée à blanc avec plus de 67 000 spectateurs, les Bleus connaissaient un début de match compliqué. Pris à la gorge par des Hongrois compacts mais très bagarreurs, les Tricolores obtenaient néanmoins la première occasion par Benzema, qui butait sur Gulacsi. Au fil des minutes, les champions du monde, dans le sillage d'un Kanté toujours aussi impressionnant, se montraient de plus en plus menaçants, Mbappé passant proche de trouver la faille sur son coup de tête.

Quelques instants plus tard, la star du PSG déposait un caviar pour Benzema, qui ratait à son tour le cadre malgré une position idéale face au but, avant de donner un nouveau frisson à Gulacsi sur une frappe trop croisée. Bien au-dessus, les Bleus perdaient toutefois leurs moyens dans la surface adverse en faisant preuve d'une maladresse technique inhabituelle. Juste avant la pause, la Hongrie ouvrait même la marque par Fiola, qui profitait d'un oubli de Pavard pour crucifier Lloris sur la première occasion de son équipe (1-0, 45e+2).

Griezmann remet les pendules à l'heure

Pour tenter de fissurer le mur hongrois, Didier Deschamps réagissait rapidement en incorporant Dembélé. Sur son premier ballon, le Barcelonais faisait des dégâts et trouvait même le poteau ! Alors que le temps passait et que la tournure du match n'était clairement pas bonne pour les Bleus, Griezmann surgissait après un bon travail de Mbappé pour fusiller Gulacsi à bout portant (1-1, 66e). Un but qui ne refroidissait pas pour autant la foule, toujours très bruyante pour pousser son équipe.

Sans surprise, les Hongrois se repliaient très bas dans le dernier quart d'heure pour préserver ce point du nul très précieux. Celui-ci n'était pas loin de s'envoler sans un énorme arrêt de Gulacsi devant Mbappé. Mais, trop peu précis dans le dernier geste et incapables de bouger les solides gabarits de Marco Rossi, les Français laissaient définitivement échapper la victoire. Un moindre mal au vu du scénario du match. Une piqûre de rappel probablement nécessaire pour la suite de la compétition.

La note du match : 5,5/10

Un match dans une telle ambiance change forcément beaucoup de choses. Dans l'ensemble, on a eu droit à une partie vivante avec des Hongrois bagarreurs face à des Bleus qui ont été contraints de faire le jeu. Sous un soleil de plomb, les acteurs de la rencontre n'ont pas hésité à y aller dans les duels même s'ils ont globalement été imprécis dans le dernier geste.

Les buts :

- Trouvé sur le côté gauche par Nagy, Fiola remet de la tête dans l'axe pour Sallai, qui devance Varane pour l'envoyer dans la profondeur. Le numéro 5 hongrois profite de la lourdeur de Pavard pour s'infiltrer dans la surface de Lloris et le tromper d'une frappe précise au ras du poteau (1-0, 45e+2).

- Lloris capte le ballon sur un coup franc hongrois et le balance très loin devant. Mbappé parvient à en prendre le contrôle et fait un petit numéro à droite pour centrer fort dans la surface. Orban est là pour repousser le cuir du bout du pied mais Griezmann, qui a fait l'effort, est lui aussi présent pour fusiller Gulacsi d'une lourde frappe du pied gauche (1-1, 66e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Presnel Kimpembe (7,5/10)

Le Parisien a réalisé un gros match. Le défenseur central a quasiment gagné tous ses duels, faisant preuve de malice pour empêcher les Hongrois de progresser dans sa zone. Même dans la période compliquée des Bleus, il a été celui qui a montré le plus de grinta. Le seul à avoir été au rendez-vous de la première à la dernière minute.

HONGRIE :

Péter Gulácsi (7) : le gardien du RB Leipzig a été bon. Il a repoussé les nombreuses tentatives de Benzema et Mbappé. Il ne peut rien faire sur le coup de canon de Griezmann.

Endre Botka (6) : en difficulté en début de match, le défenseur s'est bien repris pour empêcher Mbappé de prendre confiance sur son aile. Il a bien tenu durant la grosse domination française.

Willi Orban (6) : le joueur de Leipzig a été bon dans les duels, empêchant Benzema de se balader dans sa zone. Seul point noir, son intervention manquée sur l'action du but de Griezmann.

Attila Szalai (6,5) : physiquement impressionnant, le joueur de Fenerbahçe a longtemps intimidé les attaquants français. Il a été très costaud dans ses duels avec Pogba.

Loïc Nego (5) : le natif de Paris a été un des moins bons joueurs de son équipe. Il a eu énormément de boulot face à Digne et Mbappé mais manque d'agressivité sur ce dernier sur l'action du but de Griezmann.

László Kleinheisler (7) : tenir tête à Kanté, le milieu hongrois y est parvenu. Sa hargne et sa grinta ont énormément aidé sa nation, qui a pu compter sur sa science du positionnement et son acharnement pour repousser les Français dans l'entrejeu. Un très bon match pour lui. Remplacé à la 84e minute par Georgo Lovrencsics (non noté).

Adam Nagy (6) : un match intéressant pour l'ancien joueur de Dijon, qui est à l'origine du décalage sur le but marqué par Fiola. Il a tenu le choc au milieu.

András Schafer (5) : un match moyen. Présent dans l'impact, il a eu plus du mal sur ses relances. Remplacé à la 75e minute par Tamas Cseri (non noté).

Attila Fiola (7) : le joueur de Videoton a fait des dégâts dans son couloir. Il a fait mal à Pavard, qui n'a jamais vraiment réussi à le contenir. Il marque le but hongrois grâce à un très joli rush sur l'aile gauche.

Roland Sallai (6,5) : même peu servi, l'attaquant de Fribourg a fait mal à Varane grâce à sa vivacité dans les petits espaces. Passeur décisif pour Fiola, il a rendu une copie intéressante.

Ádám Szalai (non noté) : le capitaine hongrois n'a pas fait long feu puisqu'il a dû céder sa place en milieu de première période, touché aux cervicales. Remplacé à la 26e minute par Nemanja Nikolics (5), qui a énormément couru pour user les Bleus.

FRANCE :

Hugo Lloris (6) : le gardien français n'a pas grand-chose à se reprocher dans ce match. Battu sur la seule opportunité hongroise, il est à l'origine du but égalisateur avec un excellent dégagement pour Mbappé.

Benjamin Pavard (3) : le défenseur polyvalent du Bayern a été catastrophique durant une heure. Rapidement averti, il a quasiment tout raté offensivement et a surtout été d'une terrible faiblesse sur le plan défensif, à l'image de son repli laxiste sur le but de Fiola. Moins sollicité dans la dernière demi-heure, il devra sérieusement se reprendre contre le Portugal.

Raphaël Varane (4,5) : habituellement solide, le joueur du Real Madrid a été lui aussi fébrile dans ses interventions avec une faute rapide qui ne l'a pas rassuré. Avant la pause, il est en retard sur l'action du but, berné par Sallai. Il a été un peu mieux lors du second acte avec des tacles rugueux mais on n'a pas senti sa sérénité du match précédent.

Presnel Kimpembe (7,5) : lire commentaire ci-dessus.

Lucas Digne (6) : préféré à Hernandez, le latéral gauche d'Everton s'est montré très disponible offensivement en n'hésitant pas à prendre son couloir. A son aise en première période, il a néanmoins baissé le pied de manière assez sensible au retour des vestiaires. Défensivement, il a plutôt bien fait le travail.

Paul Pogba (5,5) : monstrueux contre l'Allemagne, le milieu de Manchester United a été bien moins à son aise sous le soleil de plomb de Budapest. S'il a été au rendez-vous dans l'impact, il en a souvent trop fait avec le ballon, laissant aux Hongrois le temps de se replacer. Des prises de décision qui n'ont clairement pas facilité la tâche de ses attaquants, qu'il a souvent oubliés. Remplacé à la 75e minute par Corentin Tolisso (non noté).

N'Golo Kanté (7) : impeccable, comme toujours. Le milieu de Chelsea a été d'entrée le Bleu le plus impactant en étant très efficace à la récupération et sur ses percées offensives. Malgré la chaleur étouffante, il n'a cessé de multiplier les rushs pour user les Hongrois. Le meilleur milieu français sur ce match.

Adrien Rabiot (3) : s'il a fait le travail à la récupération, le joueur de la Juventus a beaucoup trop ralenti le jeu en abusant des passes en retrait. Une propension à ne pas prendre de risques qui a posé problème dans la construction du jeu de l'équipe de France. Son retour des vestiaires a été complètement raté, d'où sa sortie prématurée. Remplacé à la 57e minute par Ousmane Dembélé (non noté), qui a touché le poteau sur son premier ballon. Il sort malheureusement sur blessure. Remplacé à la 87e minute par Thomas Lemar (non noté).

Antoine Griezmann (6) : à vouloir trop défendre, l'attaquant du FC Barcelone en oublie qu'il doit aussi faire des différences devant le but. C'est tout de même ce qu'il a réussi à faire sur un contre éclair en rassurant les siens d'une lourde frappe à bout portant. Un but important qui permet aux Bleus d'éviter la déconvenue. On notera toutefois ses énormes efforts durant 90 minutes, ce qui est toujours appréciable pour un joueur aussi fin.

Kylian Mbappe (6,5) : le meilleur attaquant français dans ce match. Il livre une première période de haut niveau avec des rushs tranchants sur l'aile droite, passant proche de trouver la faille sur deux frappes. Auteur d'un joli caviar pour Benzema, le Parisien a néanmoins été plus imprécis au retour des vestiaires en perdant de nombreux duels. Il est malgré tout décisif sur son débordement qui mène au but de Griezmann, alors qu'il oblige Gulacsi à réaliser un bel arrêt en fin de partie.

Karim Benzema (4) : le doute s'installe de plus en plus dans la tête du buteur du Real Madrid. Comme à son habitude, il a beaucoup décroché pour participer au jeu. Il a toutefois peu pesé et manque une énorme opportunité en première période sur une belle remise de Mbappé. Assez peu servi, le Lyonnais va devoir se montrer plus tranchant à l'avenir pour enfin trouver le chemin des filets. Remplacé à la 75e minute par Olivier Giroud (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

HONGRIE 1-1 FRANCE (mi-tps: 1-0) - EURO 2020 - groupe F / 2e journée
Stade : Ferenc Puskas, Budapest - Arbitre : Michael Oliver, England

Buts : A. Fiola (45+2e) pour HONGRIE - A. Griezmann (66e) pour FRANCE
Avertissements : E. Botka (52e), pour HONGRIE - B. Pavard (10e), pour FRANCE

HONGRIE : P. Gulácsi - E. Botka, V. Orban, Attila Szalai - L. Nego, A. Fiola - L. Kleinheisler (G. Lovrencsics, 84e), A. Schafer (T. Cseri, 75e) - Á. Nagy - R. Sallai, Ádám Szalai (N. Nikolic, 26e)

FRANCE : H. Lloris - R. Varane, P. Kimpembe - B. Pavard, L. Digne - P. Pogba (O. Giroud, 76e), N. Kanté, A. Rabiot (O. Dembélé, 57e, puis T. Lemar, 87e) - A. Griezmann, K. Benzema (C. Tolisso, 76e), K. Mbappé

 Grosse ambiance à Budapest

Benzema a du mal face à la Hongrie

Fiola a ouvert la marque avant la pause (1-0, 45e+2)

Kimpembe a été bon dans ce match

Gulacsi a réalisé de nombreux arrêts face aux Bleus

Griezmann a sauvé les meubles (1-1, 66e)

Deschamps a dû s'employer...

La joie hongroise au coup de sifflet final

Par Youcef Touaitia, le 19/06/2021 à 16h58

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire