Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 12/10/2021 à 11h26

Equipe de France : Pavard, les doutes gagnent le vestiaire

Equipe de France : Pavard, les doutes gagnent le vestiaire
Pavard doit s'adapter à un nouveau poste de piston
Pas encore très à l'aise dans un nouveau rôle de piston en équipe de France, Benjamin Pavard n'a pas convaincu la semaine dernière. Certains de ses coéquipiers ont des doutes.

La scène n'est pas passée inaperçue. Dimanche, lors de la finale de la Ligue des Nations entre la France et l'Espagne (2-1), Paul Pogba s'en est pris ouvertement à son coéquipier Benjamin Pavard en début de seconde période. Le milieu de terrain lui reprochait son manque de mobilité et le fait de ne pas lui avoir proposé de solution sur une sortie de balle. Une soufflante peu appréciée par le défenseur français.

A la 79e minute, lors de son remplacement par Léo Dubois, Pavard n'a pas caché son agacement d'avoir été recadré en public de la sorte. Le défenseur du Bayern Munich était véritablement furieux au moment de s'asseoir. Évidemment, cette colère n'a échappé à personne, et surtout pas à son coéquipier. Les deux hommes ont discuté après la rencontre et Pogba a regretté son coup de sang, explique L'Equipe dans son édition du jour. L'incident en restera là.

Le vestiaire a des doutes sur Pavard

Néanmoins, cet épisode traduit peut-être le manque de confiance de certains coéquipiers à l'égard du défenseur munichois. D'après le quotidien sportif, plusieurs joueurs tricolores ne sont pas convaincus par son potentiel au poste de piston droit dans le nouveau 3-4-3 de Didier Deschamps. Contre la Belgique (3-2), sa gestion dans les un contre un n'a pas été irréprochable, notamment sur le but de Yannick Carrasco. Face à l'Espagne, c'est davantage son habileté ballon au pied qui a posé question.

A sa décharge, Pavard découvre ce poste de piston. Défenseur central de formation, le natif de Maubeuge a déjà dû s'adapter au poste de latéral droit ces dernières saisons. Désormais, il doit apprendre à évoluer un cran plus haut dans son couloir. Deschamps veut lui laisser du temps et pense que son joueur a seulement besoin d'automatismes pour se sentir à l'aise dans ce nouveau rôle. Le fait que son entraîneur en club, Julian Nagelsmann, l'utilise depuis peu à ce poste est d'ailleurs une source d'optimisme pour le sélectionneur tricolore.

Un manque d'automatismes uniquement ?

Néanmoins, le profil de l'ex-Lillois pousse tout de même à s'interroger. A-t-il les qualités techniques nécessaires pour tenir ce rôle qui réclame une constante envie d'aller vers l'avant, une soif de ballons pour déstabiliser l'adversaire et une grosse qualité de centre ? Sur ces points-là, il a très clairement souffert de la comparaison avec Theo Hernandez, son pendant à gauche, la semaine dernière.

Pour vous, qui serait le meilleur joueur dans ce rôle de piston droit en équipe de France ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Rigaux, le 12/10/2021 à 11h26

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour afficher les
commentaires disqUS