Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 13/01/2022 à 12h44

Mercato - OM : Bakambu, Kolasinac... Comment Longoria déjoue l'encadrement de la DNCG

Mercato - OM : Bakambu, Kolasinac... Comment Longoria déjoue l'encadrement de la DNCG
Pablo Longoria joue avec les règles.
Malgré l'encadrement de sa masse salariale par la DNCG, l'Olympique de Marseille se veut ambitieux sur ce mercato d'hiver avec les arrivées potentielles du latéral gauche Sead Kolasinac et de l'attaquant Cédric Bakambu. Et pour parvenir à ses fins, le président phocéen Pablo Longoria joue avec les règlements.

Depuis plusieurs mois, l'Olympique de Marseille, en raison de sa situation économique, se trouve sous la surveillance de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion. Le gendarme financier du football français encadre actuellement la masse salariale et les indemnités de mutations du club phocéen.

Pour faire simple, l'actuel 3e de Ligue 1 doit respecter certaines limites fixées par l'instance par rapport à ses dépenses. Mais jusqu'à maintenant, le président marseillais Pablo Longoria s'adapte plutôt bien à cette réalité.

Les méthodes de Longoria pour déjouer les limites

Bien évidemment, l'Espagnol, pour recruter, doit d'abord se délester de certains joueurs. Pour cela, le boss de l'OM se montre prêt à des concessions avec par exemple le prêt du latéral gauche Jordan Amavi à Nice en conservant la prise en charge de 60% de ses émoluments. Avec l'objectif d'alléger sa masse salariale, Longoria risque de pousser d'autres éléments vers la sortie, on pense forcément au défenseur central Alvaro Gonzalez (voir article ici), en janvier. Mais dans le même temps, le dirigeant marseillais souhaite aussi renforcer l'effectif à la disposition de l'entraîneur Jorge Sampaoli.

Et Longoria dispose de cibles ambitieuses avec le latéral gauche Sead Kolasinac et l'attaquant Cédric Bakambu. Si les deux hommes vont potentiellement arriver comme des joueurs libres à l'OM (le Congolais est sans contrat et le Bosnien devrait être libéré par Arsenal), ils devraient bénéficier de salaires importants. Du coup, selon L'Equipe, l'Ibère s'arrange lors des négociations avec ses potentielles recrues pour reporter un maximum de leurs rémunérations après le 1er juillet, soit la date du début d'un nouvel exercice comptable. Un moyen de jouer avec les règlements.

L'exemple Harit a fonctionné

Et Longoria a l'assurance que cette stratégie fonctionne. Pourquoi ? Car il l'a déjà utilisé pour Amine Harit l'été dernier. Alors que l'arrivée en prêt du milieu offensif de Schalke 04 était bloquée après les départs avortés de Duje Caleta-Car et de Boubacar Kamara, le patron olympien a trouvé un accord avec l'ancien Nantais, auteur d'un effort financier, mais aussi avec Gonzalez, Pol Lirola et Leonardo Balerdi, qui ont accepté de reporter une partie de leurs salaires sur l'exercice comptable suivant. Avec cette tactique, Longoria compte bien faire des miracles à Marseille sur cet hiver.

Que pensez-vous du travail du président de l'Olympique de Marseille Pablo Longoria ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Damien Da Silva, le 13/01/2022 à 12h44

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour afficher les
commentaires disqUS