Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 11/05/2022 à 20h58

Ligue 1 : renversant, Nice reste dans la course au podium et sauve provisoirement Bordeaux ! (Nice 4-2 ASSE)

Ligue 1 : renversant, Nice reste dans la course au podium et sauve provisoirement Bordeaux ! (Nice 4-2 ASSE)
Gouiri à la lutte avec Maçon
Mené 0-2 à la pause, l'OGC Nice a renversé Saint-Etienne pour s'imposer ce mercredi (4-2), dans un match en retard de la 36e journée de L1. Ce résultat relance le Gym dans la course au podium et maintient Bordeaux en L1, pour le moment. Les Verts, eux, restent sous pression en bas de classement.

Les Girondins de Bordeaux ne sont pas encore officiellement en Ligue 2. Pourtant, le club aquitain, dernier du classement, a bien cru que le couperet tomberait ce mercredi soir lorsque Saint-Etienne menait 2-0 sur la pelouse de Nice dans un match en retard de la 36e journée de L1. Un résultat qui condamnait les hommes de David Guion. Mais la victoire renversante des Niçois (4-2) laisse encore un (très) petit espoir aux Bordelais.

A deux journées de la fin, Bordeaux reste à 4 points de Saint-Etienne, barragiste, qui rate une occasion de revenir sur Lorient, 17e. De son côté, Nice se relance dans la course au podium et revient à deux points de la 3e place occupée par Monaco. Quatre jours après la déception de la finale de Coupe de France perdue face à Nantes (0-1), les Aiglons ont retrouvé le sourire et conservent des ambitions pour la fin de saison.

Saint-Etienne pensait avoir fait le plus dur

Les Stéphanois profitaient d'entrée des errements défensifs adverses pour se procurer des opportunités dangereuses. Et juste avant la fin du premier quart d'heure, Bouanga reprenait, de la poitrine, un centre de Maçon devant le but pour donner un avantage mérité à l'ASSE (0-1, 10e) ! Derrière cette ouverture du score, il y a eu très peu d'occasions pour le Gym. Sans imagination et décevants offensivement, les Niçois avaient la possession du ballon sans mettre en danger les Verts.

A l'inverse, les hommes de Pascal Dupraz, très sérieux défensivement et tranchants offensivement, profitaient de la moindre opportunité pour apporter le danger dans la surface adverse sur des attaques rapides. Et après une tête de Mangala qui passait au-dessus (34e), Youssouf faisait le break pour Saint-Etienne d'une volée du gauche dans le petit filet opposé sur un centre de Boudebouz vers le second poteau (0-2, 45e+5) !

L'ASSE perd tout en 9 minutes

Au retour des vestiaires, les Aiglons montraient un meilleur visage et renversaient la rencontre en… neuf minutes ! Dans un premier temps, Bard réduisait l'écart sur un tir au-dessus des gants de Bernardoni, pas très net sur le coup (1-2, 53e). Et puis Delort s'offrait un doublé pour permettre à Nice de passer devant au tableau d'affichage. L'attaquant niçois fusillait Bernardoni sur un coup franc puissant (2-2, 60e), puis battait une nouvelle fois le gardien stéphanois sur un service de Kluivert (2-3, 62e). En fin de match, Boudaoui participait à la fête en marquant d'une frappe du droit déviée par Gabriel Silva (2-4, 80e). L'OGCN est toujours là !

NICE 4-2 ST ETIENNE (mi-tps: 0-2) - FRANCE - Ligue 1 / 36e journée
Stade : Allianz Riviera - Arbitre : R. Buquet

Buts : M. Bard (52e) A. Delort (60e) A. Delort (62e) H. Boudaoui (80e) pour NICE - D. Bouanga (11e) Z. Youssouf (45+4e) pour ST ETIENNE
Avertissements : F. Daniliuc (44e), J. Kluivert (65e), pour NICE - Y. Maçon (37e), E. Mangala (54e), H. Moukoudi (85e), pour ST ETIENNE

NICE : W. Benítez - J. Todibo, Dante - F. Daniliuc, M. Bard (J. Amavi, 83e) - J. Kluivert (C. Stengs, 83e), P. Rosario, M. Lemina (M. Schneiderlin, 78e), B. Brahimi (H. Boudaoui, 79e) - A. Gouiri (E. Guessand, 74e), A. Delort

ST ETIENNE : P. Bernardoni - S. Sow, H. Moukoudi, E. Mangala - Y. Maçon (S. Thioub, 74e), Gabriel Silva - A. Nordin (E. Crivelli, 64e), M. Camara, Z. Youssouf (A. Moueffek, 73e), D. Bouanga (R. Hamouma, 81e) - R. Boudebouz (A. Aouchiche, 64e)

Que vous inspire ce match ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Rigaux, le 11/05/2022 à 20h58

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour afficher les
commentaires disqUS