Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 30/11/2023 à 22h57

Avec un bijou d'Aubameyang, Marseille s'assure un avenir européen - Débrief et NOTES des joueurs (OM 4-3 Ajax)

Avec un bijou d'Aubameyang, Marseille s'assure un avenir européen - Débrief et NOTES des joueurs (OM 4-3 Ajax)
Le superbe geste de Pierre-Emerick Aubameyang.
Au terme d'une rencontre animée, l'Olympique de Marseille a battu l'Ajax Amsterdam (4-3) ce jeudi au Vélodrome lors de la 5e journée de la Ligue Europa. Leader du groupe B, le club phocéen a l'assurance de terminer à l'une des deux premières places.

Avec une inspiration géniale de Pierre-Emerick Aubameyang, les Marseillais ont validé un futur européen ! Dans le cadre de la 5e journée de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille a pris le meilleur sur l'Ajax Amsterdam (4-3) au Vélodrome ce jeudi.

Dans un match vivant, les deux équipes se sont rendues coups pour coups avec un triplé d'Aubameyang et un but de Chancel Mbemba pour répondre à un doublé de Brian Brobbey et une réalisation de Chuba Akpom. Actuellement leader du groupe B, l'OM est assuré de terminer à l'une des deux premières places et aura simplement besoin d'un nul à Brighton, le 14 décembre, pour terminer en tête de cette poule.

Brobbey répond à Aubameyang et Mbemba

Secoués par Gennaro Gattuso après la seconde période insipide à Strasbourg (1-1) samedi en Ligue 1, les Marseillais réalisaient une bonne entame avec un tir en taclant d'Aubameyang repoussé par Ramaj. A force de pousser, le club phocéen était récompensé avec une faute d'Hato sur Sarr dans la surface et l'arbitre désignait immédiatement le point de penalty. Face à Ramaj, Aubameyang ne tremblait pas d'une frappe placée sur la droite (1-0, 9e). Cependant, la réaction néerlandaise était immédiate avec un une-deux entre Berghuis et Brobbey, qui ajustait Lopez à bout portant (1-1, 11e).

Clairement touché pendant quelques minutes, l'OM souffrait et Lopez devait sortir le grand jeu pour empêcher Brobbey de s'offrir un doublé. Mieux par la suite, Marseille retrouvait des couleurs et Clauss, sur un corner, délivrait un caviar sur la tête de Mbemba, buteur d'une tête croisée (2-1, 27e). Mais toujours fébriles défensivement, les Olympiens craquaient quelques secondes plus tard avec une frappe en pivot de Brobbey (2-2, 30e). Sur les deux buts, Gigot a été en retard… Jusqu'à la pause, les deux formations se montraient moins dangereuses avec des approximations techniques et un rythme bien plus faible.

Le Gabonais en feu, l'OM joue avec le feu…

Dès le retour des vestiaires, Aubameyang illuminait cette soirée de sa classe avec un retourné acrobatique sur un centre d'Harit pour donner l'avantage à l'OM (3-2, 48e) ! Quel geste pour faire exulter le public du Vélodrome ! Avec de bonnes combinaisons, les Phocéens cherchaient à faire le break, mais Correa butait sur Ramaj. Cependant, l'équipe batave restait aussi menaçante et Lopez était encore impeccable sur une frappe de Bergwijn. Puis le match connaissait un nouveau tournant, pour un tacle bien trop appuyé sur Correa, Berghuis a été logiquement expulsé après l'intervention de la VAR !

Même en supériorité numérique, l'OM avait du mal à enflammer les débats, qui restaient ouverts… Et sans surprise, les hommes de Gattuso étaient punis avec un centre de Hlynsson repris de la tête au second poteau par Akpom (3-3, 80e). Même sans maîtrise, Marseille repartait vers l'avant et bénéficiait d'un cadeau de Ramaj, qui voulait capter un centre loupé d'Aubameyang et concédait un penalty sur Sarr ! Froid, le Gabonais s'offrait un triplé d'un tir sur la droite pour faire gagner son équipe (4-3, 90+2e) ! Et pour la première fois de la soirée, le Marseillais célébrait !

La note du match : 8/10

Une rencontre décousue et animée ! Avec une maîtrise totalement absente des deux côtés, ce match a eu le mérite d'être animé. Des occasions, des buts et de grands espaces pour animer les débats. Bien évidemment, il y a eu du déchet, de l'irrégularité dans le rythme, mais cette partie a été tout de même plaisante à suivre avec un scénario emballant jusqu'au bout.

Les buts :

- Lancé sur le côté droit par Clauss, Sarr prend le meilleur sur Hato et se retrouve déséquilibré dans la surface. Sans hésiter, l'arbitre désigne le point de penalty. D'une frappe placée sur la droite, Aubameyang ouvre le score (1-0, 9e).

- Sur l'engagement, Clauss doit sortir pour s'interposer devant Bergwijn sur une longue ouverture en profondeur. Trouvé dans l'axe par Borges, Brobbey réalise un une-deux avec Berghuis pour se jouer de Sarr avant d'ajuster Lopez à bout portant (1-1, 11e).

- Sur un corner, Clauss enroule parfaitement son centre. Au duel avec Gaaei, Mbemba s'impose sur le plan physique dans la surface et croise sa tête pour trouver le chemin des filets (2-1, 27e).

- A la suite d'une attaque rapide, Bergwijn parvient à décaler Berghuis sur le côté droit. Lucide, le Néerlandais trouve dans la surface Brobbey. En pivot, l'attaquant profite du retard de Gigot pour se défaire de Clauss et égaliser d'un tir placé (2-2, 30e).

- Sur une action construite, Clauss se projette et parvient à décaler Harit dans la surface. Avec un centre lobé au second poteau, le Marocain trouve Aubameyang, auteur d'un retourné acrobatique pour redonner l'avantage à l'OM (3-2, 48e) ! Quelle inspiration !

- Après un premier centre repoussé, Hlynsson prend son temps pour enrouler un centre au second poteau. En effaçant le marquage de Sarr, Akpom égalise de la tête à bout portant (3-3, 80e).

- Malgré un centre loupé par Aubameyang, Ramaj veut absolument intervenir et réalise une faute de main. A l'affût, Sarr suit bien pour réaliser une tête et se retrouve accroché par le gardien. L'arbitre n'hésite pas en sifflant un penalty. D'un nouveau tir sur la droite, Aubameyang s'offre un triplé (4-3, 90+2e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Pierre-Emerick Aubameyang (8,5/10)

Le réveil tant attendu ! Préféré à Vitinha en pointe, l'attaquant de l'Olympique de Marseille a été dangereux dès les premières secondes avec un tir en taclant repoussé par Ramaj. Sur un penalty obtenu par Sarr, le Gabonais a même ouvert le score d'une frappe placée sur la droite. Par la suite, il s'est beaucoup donné dans les duels et a illuminé cette partie de sa classe avec un retourné acrobatique pour s'offrir un deuxième but. Sur un penalty en fin de partie, il a donné la victoire à son équipe en inscrivant donc un triplé. Enfin le déclic pour l'ancien Stéphanois ? Remplacé à la 90+4e minute par Bamo Meïté (non noté).

MARSEILLE :

Pau López (5) : le gardien de l'Olympique de Marseille a fait de son mieux. Sur le premier but de Brobbey, il a été clairement abandonné par sa défense avec ce tir à bout portant du Néerlandais. Par la suite, l'Espagnol a sauvé son équipe en remportant un duel face à l'attaquant de l'Ajax Amsterdam. Cependant, encore pénalisé par une défense à la rue, le Phocéen n'a rien pu faire sur le second but de Brobbey, mais a été impeccable devant Bergwijn après la pause. Sur la réalisation d'Akpom, il ne peut rien faire.

Jonathan Clauss (7) : le latéral droit de l'Olympique de Marseille a été, comme souvent, l'un des meilleurs joueurs de son équipe. Défensivement, l'international français a même tenté de couvrir à plusieurs reprises les errements de Gigot dans la profondeur, mais a craqué tout de même sur le second but de Brobbey. Offensivement, il a été intéressant dans ses projections et a été passeur décisif, sur corner, pour Mbemba avant de décaler Harit sur le deuxième but d'Aubameyang.

Chancel Mbemba (6,5) : comme Gigot, le défenseur central de l'Olympique de Marseille n'a pas toujours dégagé une grande sérénité. Pour autant, le Congolais a été sérieux dans la gestion de sa profondeur et a été simplement pris sur l'occasion en première période de Brobbey, mis en échec par Lopez. Sur les actions des buts encaissés, il n'a pas été fautif. Puis son match a été sublimé par cette tête, sur un corner de Clauss, pour faire trembler les filets.

Samuel Gigot (3,5) : de retour comme titulaire et choisi comme capitaine, le défenseur central de l'Olympique de Marseille n'a pas été à la hauteur de la confiance de son entraîneur Gennaro Gattuso. Dès les premières minutes, il a été en retard et a été totalement aspiré sur le premier but de Brobbey. Par la suite, le Phocéen a donné le sentiment de se reprendre avec plusieurs duels remportés dans l'entrejeu. Mais encore en retard, il a été encore responsable sur le second but du Néerlandais.

Renan Lodi (4) : une nouvelle copie mitigée pour le latéral gauche de l'Olympique de Marseille. Obligé à défendre, le Brésilien a affiché des lacunes face à Borges ou Berghuis et a été d'ailleurs pris sur les actions des trois buts. Avec une entente limitée avec Correa, l'ancien joueur de l'Atletico Madrid ne retrouve pas son impact offensif. Remplacé à la 86e minute par Michael Murillo (non noté).

Geoffrey Kondogbia (7) : un bon match pour le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille. Dans l'entrejeu, le Centrafricain a crevé l'écran avec de nombreux ballons récupérés sur les duels. Comme son équipe, il a par contre été en souffrance sur les offensives rapides des Néerlandais. Dans l'utilisation du ballon, l'ancien Monégasque a été propre.

Jordan Veretout (5,5) : une copie simplement correcte pour l'international français. Comme son partenaire dans l'entrejeu, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a connu quelques problèmes pour contenir les attaques rapides des Néerlandais et n'a pas eu un énorme impact à la récupération. Sans être déterminant à la création, il a eu le mérite d'être précis et d'avoir la volonté de trouver des décalages. Remplacé à la 86e minute par Vitinha (non noté).

Ismaïla Sarr (6,5) : choisi sur le côté droit, l'ailier de l'Olympique de Marseille a apporté sa percussion. Immédiatement dans la provocation, le Sénégalais a été rapidement récompensé avec ce penalty obtenu pour une faute de Hato. Par la suite, l'ancien Messin a continué de beaucoup donner, mais sans être déterminant. Défensivement, il a été par contre pris sur deux buts de l'Ajax… Mais il s'est battu jusqu'au bout et a obtenu le penalty de la victoire transformé par Aubameyang.

Amine Harit (6) : une copie encourageante pour le Marocain. Dans un rôle de meneur, le milieu offensif de l'Olympique de Marseille a été précis dans ses transmissions et a été l'auteur de quelques projections intéressantes. Au retour des vestiaires, il a été récompensé avec ce centre lobé pour permettre le deuxième but d'Aubameyang. Remplacé à la 86e minute par Azzedine Ounahi (non noté).

Joaquín Correa (4) : toujours aligné sur la gauche, l'Argentin a été fidèle à lui-même… Toujours aussi nonchalant avec un énorme déchet technique dans ses tentatives, le joueur prêté par l'Inter Milan n'a quasiment rien apporté, avec essentiellement des ballons perdus. Pour ne rien arranger, il a semblé perdu dans son positionnement en revenant dans l'axe pour tenter, en vain, de se mettre dans le rythme. D'ailleurs, le Marseillais a raté sa seule opportunité en butant sur Ramaj. Il a tout de même provoqué l'expulsion de Berghuis. Touché sur cette action, il a été remplacé à la 65e minute par Ilimane Ndiaye (non noté).

Pierre-Emerick Aubameyang (8,5) : lire le commentaire ci-dessus.

AJAX AMSTERDAM :

Diant Ramaj (3) : l'OM peut remercier le gardien de l'Ajax Amsterdam ! En début de partie, le portier a répondu présent pour repousser un tir en taclant d'Aubameyang. Par la suite, il n'a cependant rien pu faire sur le penalty d'Aubameyang. Peu inquiété pendant de longues minutes, l'Allemand a été totalement surpris par la tête croisée de Mbemba à bout portant. Battu sur le retourné acrobatique d'Aubameyang, il a tout de même repoussé un tir de Correa. Puis dans les derniers instants, il a plombé son équipe avec ce penalty concédé face à Sarr pour le but de la victoire d'Aubameyang.

Anton Gaaei (2) : malgré un Correa peu remuant face à lui, le latéral droit de l'Ajax Amsterdam a été dans le dur. A plusieurs reprises, le Danois a été fébrile dans les duels et a perdu des ballons dangereux dans son propre camp. Invisible offensivement, il a été aussi bougé par Mbemba sur le deuxième but de l'Olympique de Marseille, avant d'être pris par le retourné acrobatique d'Aubameyang.

Devyne Rensch (5) : aligné dans l'axe en l'absence de Sutalo, blessé, le défenseur polyvalent de l'Ajax Amsterdam a fait de son mieux. Avec un secteur défensif peu rassurant, le jeune talent s'est bien comporté dans les duels pour maîtriser les déplacements d'Aubameyang. Puis même dans ses relances, il a apporté sa qualité technique.

Jorrel Hato (2,5) : une partie difficile pour le jeune talent de l'Ajax Amsterdam. Dès le début de la rencontre, le Néerlandais a été pris par la vitesse de Sarr et a concédé le penalty transformé par Aubameyang. Par la suite, il a été en souffrance dans les duels et a subi plusieurs situations dangereuses dans sa zone au fil de la partie, notamment devant Harit sur le deuxième but d'Aubameyang.

Borna Sosa (4) : préféré à Avila dans le couloir gauche, le Croate a laissé une impression mitigée. Défensivement, le latéral de l'Ajax Amsterdam a été en difficulté pour contenir la vitesse de Sarr et les débordements de Clauss. Cependant, dans l'agressivité, il a été dans le bon tempo et s'est beaucoup donné dans ses courses. Remplacé à la 76e minute par ArJany Martha (non noté).

Benjamin Tahirovic (4,5) : une performance assez neutre pour le milieu de terrain de l'Ajax Amsterdam. Dans les duels, le Bosnien a été simplement correct avec quelques difficultés à peser à la récupération. Par contre, dans l'utilisation du ballon, il a été plus à son avantage avec de bons ballons pour rapidement jouer vers l'avant. Remplacé à la 90+4e minute par Anass Salah-Eddine (non noté).

Kenneth Taylor (5) : contrairement à Tahirovic, le Néerlandais a eu un volume de jeu plus important. Sans être totalement dominateur dans les duels, le milieu de terrain de l'Ajax Amsterdam s'est battu et a été capable de gratter des munitions. Puis techniquement, il a été particulièrement juste pour assurer les premières relances de son équipe. Remplacé à la 76e minute par Chuba Akpom (non noté), qui a égalisé d'une tête à bout portant en fin de partie.

Steven Berghuis (6) : positionné entre les lignes, le Batave a fait très mal à l'Olympique de Marseille. Souvent trouvé par ses partenaires, le milieu offensif de l'Ajax Amsterdam a été inspiré avec deux passes décisives sur les deux buts de Brobbey. Toujours juste sur le plan technique, il a été un poison pour le club phocéen. Malheureusement pour lui, il a abandonné son équipe avec un carton rouge à l'heure de jeu pour un tacle trop appuyé sur Correa. Son expulsion plombe une note qui aurait dû être meilleure.

Carlos Borges (5,5) : avec sa vitesse, le Portugais a été capable de poser des soucis à Lodi. Immédiatement dans le bon tempo, l'ailier de l'Ajax Amsterdam a trouvé Brobbey, qui a ensuite enchaîné avec Berghuis, sur le premier but des Néerlandais. Par la suite, il a fait la différence en donnant un ballon de but à son attaquant, qui a buté sur Lopez. Approximatif avant la pause, il a été remplacé à la 45e minute par Kristian Hlynsson (6), qui n'a pas démérité. Dans les duels, l'Islandais s'est beaucoup donné et a été plutôt propre sur ses rares ballons. Il a d'ailleurs donné une passe décisive pour l'égalisation d'Akpom.

Brian Brobbey (7,5) : un poison pendant 45 minutes ! Choisi pour occuper la pointe de l'attaque à la place d'Akpom, l'attaquant de l'Ajax Amsterdam a incarné un choix gagnant. Toujours présent dans les duels, le Néerlandais a su être efficace avec deux buts à bout portant pour répondre à l'Olympique de Marseille. Entre ses deux réalisations, il a même eu une grosse occasion, mais Lopez l'a mis en échec. Par sa puissance physique, il a vraiment pesé sur les débats, mais a été tout de même plus discret après la pause. Remplacé à la 90+4e minute par Jaydon Banel (non noté).

Steven Bergwijn (4,5) : le capitaine de l'Ajax Amsterdam n'a pas profité de la bonne performance offensive de son équipe. Trop peu trouvé sur son côté, le Néerlandais a tenté de revenir dans l'axe pour faire des différences. Mais sur l'ensemble de la rencontre, il a été peu dangereux, à l'exception d'une frappe repoussée par Lopez, et s'est surtout signalé par ses ballons perdus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MARSEILLE 4-3 AJAX AMSTERDAM (mi-tps: 2-2) - LIGUE EUROPA - Groupe B (OM) / 5e journée
Stade : Stade Orange Vlodrome - Arbitre : S. Sozza

Buts : P. Aubameyang (9e, pen.) C. Mbemba (26e) P. Aubameyang (47e) P. Aubameyang (90+3e, pen.) pour MARSEILLE - B. Brobbey (10e) B. Brobbey (30e) C. Akpom (79e) pour AJAX AMSTERDAM
Avertissements : Renan Lodi (69e), I. Sarr (90e), pour MARSEILLE - S. Berghuis (63e), K. Taylor (71e), K. Hlynsson (76e), D. Rensch (90+3e), Jorrel Hato (90+8e), pour AJAX AMSTERDAM

MARSEILLE : P. López - S. Gigot, C. Mbemba - J. Clauss, Renan Lodi (M. Murillo, 87e) - I. Sarr, G. Kondogbia, J. Veretout (Vitinha, 87e), J. Correa (I. Ndiaye, 66e) - P. Aubameyang (B. Meité, 90+5e), A. Harit (A. Ounahi, 87e)

AJAX AMSTERDAM : D. Ramaj - D. Rensch, Jorrel Hato - A. Gaaei, B. Sosa (A. Martha, 77e) - B. Tahirovic (Jaydon Amauri Banel, 90+4e), K. Taylor (C. Akpom, 77e) - S. Berghuis - Carlos Borges (K. Hlynsson, 46e), S. Bergwijn - B. Brobbey (A. Salah-Eddine, 90+4e)

Aubameyang a ouvert le score sur penalty (1-0, 9e)

Dans la foulée, Brobbey a égalisé (1-1, 11e)

Mbemba a été buteur de la tête (2-1, 27e)

Brobbey a répondu par un doublé (2-2, 30e)

Aubameyang a inscrit un magnifique retourné acrobatique (3-2, 48e)

Akpom a égalisé de la tête (3-3, 80e)

Auteur d'un triplé, Aubameyang a donné la victoire à l'OM sur penalty (4-3, 90+2e)

Par Damien Da Silva, le 30/11/2023 à 22h57

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour afficher les
commentaires disqUS