Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 25/05/2021 à 20h02

Lille : son futur, Galtier détaille ses options

L'entraîneur Christophe Galtier a donc pris la décision de quitter Lille ce mardi (voir brève 18h54). Pour son avenir, le technicien français a reconnu qu'il étudiait trois options : Lyon, Nice et Naples (voir brève 19h10). Et lors de cet entretien accordé au quotidien L'Equipe, l'ancien coach de l'AS Saint-Etienne a détaillé sa réflexion sur les trois clubs.

"Je rentre dans le Sud cet après-midi (mardi). Les rendez-vous vont se caler. Tout le monde sait la relation que j’ai avec Julien Fournier, que je connais depuis très longtemps. Il est dans un projet à Nice, avec INEOS, qui est colossal. Partout où va INEOS, ils gagnent. (…) Evidemment qu’on regarde ce qu’est le groupe INEOS car il force le respect. Que le projet prenne du temps, après, oui... (...) Depuis que mon nom circule à Nice, j’écoute les réactions de gens autour de moi. Même mes proches me font des remarques du genre : 'Ah bon, tu serais prêt à aller à Nice ? Mais pourquoi tu ne vas pas ailleurs ?' Moi, ça ne m’interpelle pas d’entendre tout ça car la relation humaine est très importante. Et après, il y a ce qu’on peut faire ensemble. Et je pense qu’à Nice, il y a les conditions réunies pour être performant. Pour grandir et aller chercher des choses plus importantes", a-t-il répondu sur le Gym, avant d'évoquer l'OL.

"Lyon est un des gros clubs du championnat. Être sollicité par Lyon est très valorisant. Le fait qu’il ne soit pas en Ligue des Champions ne m’interpelle pas plus que cela. Saint-Etienne ? Je ne sais pas si je suis encore identifié Saint-Etienne. On a fait beaucoup de derbies, c’est vrai, quand même. Mais ça ne rentre pas dans ma réflexion. Je pense avoir prouvé, partout où je suis passé, que je me donnais à 200% pour le maillot et les personnes qui m’engagent. J’ai le respect de l’engagement", a assuré Galtier, avant de finir avec Naples.

"C’est une opportunité. Naples s’intéresse à moi, mais aussi à d’autres entraîneurs et je ne sais où je suis classé là-dedans. Mais j’ai cru comprendre que Naples était en train de faire signer Sergio Conceiçao (l’opération a capoté, ndlr). N’en parlons plus ? Oui, sauf que ce matin mon téléphone a bipé pendant que j’étais avec Olivier (Létang). De Naples ? Oui", a-t-il terminé.
(Par Damien Da Silva)
Brève lue par 34.939 visiteurs
+
la page du club : Lille

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire