le 30/12/2010 à 10h11

DEBAT / Alévêque vs Zidane : les lecteurs de Maxifoot s’enflamment

Z. Zidane aime l'argent. Et alors ?
L'article publié mardi au sujet des propos tapageurs tenus par Christophe Alévêque à l'encontre de Zinedine Zidane a fait exploser la boite mail de Maxifoot. Vous avez été nombreux à réagir, et avec force ! En voici de larges extraits…

Souhaite-t-il par ce biais faire décoller sa carrière ? En ayant le culot d'insulter Zinedine Zidane mardi, le comédien Christophe Alévêque visait vraisemblablement le Buzz. Mission accomplie ! Ses propos (cliquez ici) n'ont pas manqué de faire jaser. Vous avez été très nombreux à réagir, souvent de manière enflammée, vous positionnant soit en soutien de l'accusation, soit en défenseur de l'ancien numéro dix des Bleus (les plus nombreux).

Au vu de la quantité, Maxifoot ne peut pas publier toutes les réactions des lecteurs mais a lu avec attention chacun des messages et a décidé d'en publier plus de trente extraits.

Alévêque, c'est qui ?

«Alévêque, je ne le connaissais pas. J'ai donc été regardé sur Wikipédia qui il est.» «Son nom est inconnu au bataillon.» «Je dirais qu'il est loin d'être le Zidane de la rigolade.» «C'est une truffe.» «Un clochard» du rire. Ou plutôt un «frustré» . On ne sait pas trop. «Il sort d'où ce mec ?» «Il a certainement besoin de se faire de la pub pour vendre un livre...» En tout cas, «c'est lui le con» . «C'est lui la bite» .

«Pour qui il se prend ce Monsieur Alévêque, qui ne doit sa célébrité que pour être passé à une heure de grande écoute chez L. Ruquier ?» «En France, nous avons l'habitude de ces médiocres qui n'ont pas d'idée mais qui ont une grande gueule.» «Au lieu de critiquer Zidane, il ferait mieux de faire rire les gens. Malheureusement, ce type n'a pas de talent pour être comédien. Il fait uniquement sa pub sur le dos de Zidane.»

Qui est vraiment Zidane ?

Zidane parle rarement de ses convictions, ne prend jamais position ? «Il a le droit de ne pas dévoiler le fond de ses pensées, cela ne signifie pas qu'il n'a pas ses propres opinions.» «Le problème n'est pas la quantité de neurones que l'on a mais l'usage que l'on en fait !» Et alors, qu'en fait-il ? «Zidane n'est absolument pas intéressent, il ne sert à rien.»

«C'est quelqu'un qui n'a jamais pensé à autre chose qu'à s'en mettre plein les poches, sans aucune morale, sans aucun principe, sans aucune philosophie.» «Quand on aime le football, on ne défend pas la candidature du Qatar ! Il s'est vendu au plus offrant. Son but aujourd'hui, c'est de gagner le plus d'argent possible.» «Ce mec est vraiment une pute !» «Les termes sont peut-être un peu crus, mais la vérité est souvent crue!» «Je suis content que quelqu'un ait enfin décidé d'ouvrir les yeux sur ce pourri de Zidane.»

Zidane, la machine à fric

Peut-être qu'Alévêque n'est pas très connu et n'a pas beaucoup de talent. Mais faut-il être une star pour avoir le droit de critiquer une star ? «Je ne connais pas cet humoriste, mais, il dit tout haut ce que certaines personnes pensent. Et j'en fais partie.» «Ce que dit Alevêque n'est pas faux.» «Je pense même qu'Alévêque est encore en dessous de la vérité concernant Zidane qui à construit une organisation 'mafieuse' autour de sa personne.» «C'est une machine à fric.»

«L'analyse est bonne.» Mais qui n'en ferait pas autant s'il en avait la possibilité ? «M. Alévêque, il est génial ! Le pauvre garçon, s'il était bon dans ce qu'il fait, il gagnerait plein d'argent et passerait son temps à pleurer devant la porte d Hadopi et s'octroierait les services d'un conseiller fiscal.» «Si on lui demandait de se prostituer pour faire l'Olympia, il courrait au Bois de Boulogne aussi vite que Zidane le faisait sur les terrains de foot.» «M. Alévêque, est-ce que vous avez donné autant aux oeuvres, dons et autres, d'abord ? Allez en Espagne et dîtes le lui en face, il vous fera une Materrazi.»

Conclusion

Pour les pro-Zidane, «Alévêque est jaloux, c'est lui la bite» . Pour les anti-Zidane, «Alévêque n'a pas tort !» Morale : «un grand footballeur n'est pas nécessairement un Grand Homme. Est-ce si grave ?»

Par Nicolas Lagavardan, le 30/12/2010 à 10h11