Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 05/08/2020 à 13h12

Divers : Anelka justifie sa quenelle

En 2013, Nicolas Anelka avait défrayé la chronique sous les couleurs de West Bromwich Albion en célébrant un de ses buts par une quenelle, un geste popularisé par l'humoriste Dieudonné et jugé antisémite par certains. L’ancien attaquant a justifié son geste dans son documentaire "Anelka l'incompris" disponible depuis ce mercredi sur Netflix.

"Je reviens dans le groupe et lors de mon premier match après le départ de Steve Clarke (son ex-entraîneur, avec qui il était en froid, ndlr), je marque. Et donc je fais cette célébration-là. Les gens ne savent pas parce que je n'ai jamais voulu parler de Steve Clarke, mais quand je fais la quenelle, c'est pour lui. T'étais là, tu ne m'as pas utilisé. Dès que t'es parti, regarde, je joue et je marque. Tiens, prends-la, là où je pense", a glissé l’homme de 41 ans, niant tout caractère antisémite.

"J'habitais à Birmingham, je n'avais pas la télé française. J'avais internet, oui, mais franchement, je n'ai pas calculé. Et à ce moment-là, je n'étais pas au courant de ce qu'il se passait. (…) Aucun antécédent avec les juifs. Pourquoi je vais penser aux juifs après un but ? Pourquoi ? (...) Ils l'ont dit eux-mêmes, je ne suis pas antisémite. Donc à partir du moment où je ne suis pas antisémite, ça y est c'est fini. L'histoire est finie", a conclu Anelka.
(Par Romain Lantheaume)
Brève lue par 29.469 visiteurs
+
la page du club : West Bromwich

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire