Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 14/09/2020 à 21h23

OM : menacé de mort, Alvaro peut aussi compter sur ses dirigeants

OM : menacé de mort, Alvaro peut aussi compter sur ses dirigeants
L'OM de Jacques-Henri Eyraud ne tolère pas les menaces de mort adressées à son défenseur Alvaro Gonzalez.
Accusé de racisme par Neymar depuis le Classique (victoire 1-0) dimanche, le défenseur central de l'Olympique de Marseille Alvaro Gonzalez a reçu des menaces de mort. De quoi provoquer la colère du club phocéen qui s'est exprimé après le communiqué du Paris Saint-Germain.

Le coup de sifflet final n'a pas mis un terme au Classique. Au lendemain de la victoire de l'Olympique de Marseille (1-0) au Parc des Princes dimanche en Ligue 1, une polémique continue d'animer l'après-match.

Et pour cause, Neymar (28 ans) se dit victime d'insultes racistes de la part d'Alvaro Gonzalez (30 ans). Et tient à ce que le défenseur central soit sanctionné.

Pour l'OM, «Alvaro n'est pas raciste»

C'est aussi la volonté du Paris Saint-Germain qui, en soutenant son attaquant, a mis la pression à la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel pour confirmer les accusations. Mais comme nous vous l'indiquions (voir ici), les images du diffuseur Téléfoot ne permettent pas de valider la version du Brésilien.

Quoi qu'il en soit, les déclarations de Neymar ternissent l'image du Marseillais. La preuve, l'ancien joueur de Villarreal et sa famille ont reçu des menaces de mort. De quoi provoquer la colère de ses dirigeants qui ont eux aussi publié un communiqué pour défendre leur joueur. «Alvaro Gonzalez n'est pas raciste, il nous l'a démontré par son comportement au quotidien depuis son arrivée au club, ainsi qu'en ont déjà témoigné ses coéquipiers» , a réagi la formation dirigée par Jacques-Henri Eyraud pour répondre au rival parisien.

L'Espagnol harcelé et menacé de mort

«Le club se tient à la disposition de la commission de discipline pour coopérer pleinement à l'enquête sur l'ensemble des événements qui ont émaillé cette rencontre, et les 24 heures qui les ont précédés, a ajouté le vice-champion de France, avant d'évoquer le traitement infligé à l'Espagnol. Cette polémique est grave et a déjà de lourdes conséquences. Le club condamne ainsi la diffusion des numéros de téléphone privés d'Alvaro Gonzalez et de ses proches cette nuit sur des médias et réseaux sociaux brésiliens, donnant lieu depuis à un harcèlement de chaque instant, consistant notamment en des menaces de mort.»

Autant dire que cette affaire prend une dimension importante.Dans ce contexte, la commission de discipline n'a d'autre choix que de prendre cette enquête très au sérieux, sachant que le résultat fera polémique d'un côté ou de l'autre. Mais en attendant d'en savoir plus sur les mots d'Alvaro Gonzalez, l'instance devra déjà étudier les cas des cinq joueurs expulsés, à savoir Leandro Paredes, Layvin Kurzawa et Neymar côté parisien, ainsi que Dario Benedetto et Jordan Amavi chez les Olympiens.

Que pensez-vous des accusations de Neymar sur Alvaro Gonzalez ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Eric Bethsy, le 14/09/2020 à 21h23

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire