Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 02/05/2021 à 23h00

Au terme d'un match fou, Lyon rêve encore de C1 ! - Débrief et NOTES des joueurs (ASM 2-3 OL)

Au terme d'un match fou, Lyon rêve encore de C1 ! - Débrief et NOTES des joueurs (ASM 2-3 OL)
Memphis Depay a été déterminant pour l'OL.
Après un match absolument dingue, l'Olympique Lyonnais l'a emporté sur la pelouse de l'AS Monaco (3-2) ce dimanche en clôture de la 35e journée de Ligue 1. Pourtant en infériorité numérique, les Gones ont réussi l'exploit de s'imposer pour se relancer dans la course à la Ligue des Champions.

L'Olympique Lyonnais peut toujours croire à une qualification en Ligue des Champions ! Au terme d'une rencontre folle, le club rhodanien s'est imposé face à l'AS Monaco (3-2) au Stade Louis II en clôture de la 35e journée de Ligue 1.

Avec de nombreux rebondissements en fin de partie, les Lyonnais, pourtant en infériorité numérique, ont trouvé les ressources nécessaires pour gagner sur le fil ! Au classement, l'OL reste 4e, mais revient à 1 point de Monaco, 3e. Désormais à 5 points du leader, Lille, l'ASM peut quasiment faire une croix sur le titre.

Volland lance Monaco

Dès le début de la partie, les Lyonnais se montraient agressifs et se procuraient la première occasion avec une volée ratée de Dubois devant Lecomte ! Toujours entreprenants, les Gones mettaient la pression et Lecomte devait s'interposer sur une frappe lointaine de Toko-Ekambi. Avec des duels musclés et de nombreuses fautes, le match était intense malgré des Monégasques imprécis face au pressing adverse.

Et pourtant, sur un bon mouvement avec Henrique et Ben Yedder, Volland prenait le meilleur sur Denayer à la course et ajustait parfaitement Lopes pour ouvrir le score (1-0, 25e). Quelle efficacité ! En confiance après ce but, l'ASM reprenait le contrôle du jeu et poussait face à une équipe de Lyon bien moins tranchante. Juste avant la pause, Volland, sur un caviar de Ben Yedder, était tout proche de faire le break avec une volée au-dessus de la barre de Lopes !

Depay répond pour l'OL, une fin de match incroyable !

Au retour des vestiaires, Rudi Garcia tentait de relancer son équipe avec l'entrée de Kadewere à la place de Dubois. Malgré une envie évidente, l'OL avait du mal à bouger le bloc monégasque. Mais sur un exploit individuel, Depay éliminait trois défenseurs avant d'égaliser d'un tir dévié par Maripan à l'entrée de la surface (1-1, 57e). Décalé par un Depay omniprésent, Cornet avait ensuite une opportunité en or, mais le Lyonnais ratait son contrôle et Lecomte en profitait pour réaliser une bonne sortie. Sur un rythme fou, les deux formations se rendaient coups pour coups et Lopes brillait également avec une sortie devant Matazo !

Puis le match connaissait un tournant avec l'expulsion de Caqueret, averti logiquement d'un second carton jaune. Dans la foulée, Kadewere, auteur d'une grosse semelle sur Caio Henrique, frôlait aussi le rouge… En infériorité numérique, l'OL parvenait à prendre l'avantage avec un coup-franc de Depay repris de la tête par Marcelo (2-1, 77e). Fou ! Puis sur une sortie aérienne, Lopes se ratait et assénait un coup de poing à Pellegri. L'arbitre, avec l'intervention de la VAR, sifflait un penalty. Sans trembler, Ben Yedder égalisait d'une panenka (2-2, 86e). Quelques secondes plus tard, Lopes se rattrapait et sauvait son équipe devant Geubbels ! Et finalement, le match basculait définitivement… pour Lyon avec un centre en retrait de De Sciglio repris par Cherki (2-3, 89e), qui offrait la victoire aux siens ! Les Gones pouvaient exulter ! Au coup de sifflet final, un accrochage éclatait entre les deux formations pour ternir ce joli spectacle avec les expulsions de Marcelo, De Sciglio, Pellegri et Geubbels…

La note du match : 9/10

Quel match ! Un superbe choc de Ligue 1 ! Dès le début de la partie, l'intensité a été intéressante avec des Lyonnais particulièrement agressifs. Même si les Monégasques ont mis du temps à vraiment entrer dans ce match, ils ont été les premiers à marquer et ce but a vraiment animé les débats. Par la suite, les deux formations se sont rendues coups pour coups avec notamment l'égalisation des Gones. Puis la folie ! Avec un rouge, des buts et un scénario incroyable, la fin de la partie a été surréaliste pour notre plus grand plaisir.

Les buts :

- Sur une percée, Volland sert Henrique, qui combine avec Ben Yedder. Immédiatement, l'international français réalise une ouverture en profondeur pour l'Allemand. Plus rapide à la course que Denayer, le Monégasque se présente devant Lopes et ouvre le score d'un tir placé (1-0, 25e).

- Lancé sur un contre, Depay tente sa chance individuellement et élimine trois défenseurs monégasques. A l'entrée de la surface, l'international néerlandais décoche une frappe, déviée par Maripan, pour égaliser (1-1, 57e).

- Sur un coup-franc obtenu par Aouar face à Tchouaméni, Depay effectue un centre dans la surface. Dans les airs, Marcelo prend le meilleur sur Maripan pour tromper Lecomte d'une tête bien placée (1-2, 77e).

- A la suite d'un long ballon, Lopes rate totalement sa sortie et assène un coup de poing à Pellegri. Après l'intervention de la VAR, l'arbitre désigne le point de penalty. D'une panenka, Ben Yedder transforme sa tentative et égalise (2-2, 86e).

- Parfaitement décalé par Guimaraes dans le couloir droit, De Scligio effectue un centre en retrait pour Cherki. D'une frappe placée, le jeune talent de l'Olympique Lyonnais donne la victoire à son équipe (2-3, 90e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Memphis Depay (7,5/10)

Le capitaine de l'Olympique Lyonnais a fait basculer ce match ! Dans la période forte de son équipe, l'attaquant a plutôt bien combiné avec ses partenaires, mais a été peu dangereux. Et par la suite, l'international néerlandais a un temps disparu des débats… avant d'égaliser sur un exploit individuel avec trois défenseurs éliminés et une frappe à l'entrée de la surface déviée par Maripan. Omniprésent en seconde période, il a été impliqué dans tous les bons coups, à l'image de son ballon de but donné à Cornet, qui a été mis en échec par Lecomte. Et finalement, le Batave a délivré une passe décisive sur coup-franc sur le but de Marcelo.

MONACO :

Benjamin Lecomte (4) : le gardien de l'AS Monaco n'a pas réussi à sauver son équipe. Malgré la pression de l'Olympique Lyonnais en début de rencontre, l'ancien Héraultais n'a pas trop été sous pression. Cependant, le portier a tout de même signé une parade importante sur une frappe lointaine de Toko-Ekambi. Après la pause, il n'a rien pu faire sur l'égalisation de Depay sur une frappe contrée par Maripan. Auteur d'une bonne sortie devant Cornet, il a été pris par la tête de Marcelo puis la frappe de Cherki.

Djibril Sidibé (5,5) : aligné dans une défense à trois sur le côté droit, l'habituel latéral a été sérieux sur le plan défensif. Auteur d'un dégagement important dans sa surface en début de partie, l'international français a dégagé une belle sérénité dans ses interventions et a remporté la majorité de ses duels. Sur les buts encaissés, il n'est pas responsable.

Guillermo Maripán (3) : une performance ratée pour le défenseur central de l'AS Monaco. Dans ses interventions, il a été parfois à la limite et a eu du mal à suivre le rythme de Depay ou de Toko-Ekambi. Et surtout, face au pressing adverse, il a affiché une grande fébrilité dans ses relances. Pour ne rien arranger, il a été malheureux avec ce tir dévié sur le but de Depay avant d'être battu par Marcelo sur la réalisation du Brésilien.

Axel Disasi (3) : le défenseur central de l'AS Monaco a également eu des difficultés face à la pression exercée par l'Olympique Lyonnais. Sur le côté gauche de la défense, il n'a pas toujours été irréprochable avec des espaces laissés à Toko-Ekambi, notamment sur la frappe repoussée par Lecomte en première période. Lors du second acte, il a été clairement fautif sur le rush de Depay sur l'action de l'égalisation. Remplacé à la 60e minute par Benoît Badiashile (non noté), qui n'a pas été irréprochable sur le but de Cherki.

Ruben Aguilar (5) : dans un rôle de piston, le latéral droit a rendu une copie correcte. Sur le plan défensif, il a été parfois dépassé par les montées de Cornet, mais a globalement limité les dégâts. Dans ses montées, l'ex-Héraultais a beaucoup proposé mais n'a pas toujours été juste dans ses transmissions. Remplacé à la 80e minute par Willem Geubbels (non noté), qui a perdu un duel décisif devant Lopes. Au terme de la partie, il a été expulsé sur l'accrochage.

Aurélien Tchouaméni (3,5) : dans la période difficile de son équipe en début de partie, le milieu de terrain de l'AS Monaco n'a pas forcément surnagé avec des difficultés à gérer les Gones. Cependant, au fil de la première période, l'ancien Bordelais est monté en puissance et a participé au réveil des siens. Mais en seconde période, il a encore coulé avec du laxisme sur le but de Depay puis le coup-franc concédé sur la réalisation de Marcelo.

Youssouf Fofana (4,5) : tout comme Tchouaméni, le milieu de terrain de l'AS Monaco n'a pas connu un début de match facile. Par contre, son réveil a été important. Car sur le reste de la première période, le Monégasque a dominé les débats dans l'entrejeu avec une grosse activité à la récupération, mais aussi une vraie capacité à orienter le jeu de son équipe vers l'avant. Après la pause, il a été en difficulté. Irrégulier. Remplacé à la 68e minute par Fodé Ballo-Touré (non noté).

Caio Henrique (5,5) : dans le couloir gauche, le Brésilien a été particulièrement intéressant. Sur le plan défensif, il a bien géré les montées de Dubois. Et surtout, le latéral a beaucoup proposé offensivement. Tranchant dans ses courses, il a été impliqué sur l'action de l'ouverture du score de Volland avec une bonne remise pour Ben Yedder. Actif, il a représenté un problème pour l'OL. Remplacé à la 80e minute par Pietro Pellegri (non noté), qui a obtenu un penalty pour une faute de Lopes. Après la partie, il a été expulsé pour un accrochage.

Francesc Fàbregas (4) : positionné dans un rôle de meneur de jeu, l'Espagnol a connu un début de match particulièrement difficile. Trop haut, le milieu de terrain était invisible et a été rapidement replacé plus bas par son entraîneur. Un changement qui a eu un impact positif. Car même si l'ancien joueur de Chelsea n'a pas crevé l'écran, son apport a été au moins correct dans ce rôle. Remplacé à la 60e minute par Eliot Matazo (non noté), qui a été en échec sur un duel face à Lopes.

Kevin Volland (6,5) : l'international allemand incarne décidément une bonne pioche pour l'AS Monaco. Remuant sur le plan offensif, l'attaquant de l'AS Monaco, sur sa première occasion, a fait la différence devant Denayer avant d'ajuster Lopes pour ouvrir le score. Par la suite, il a bien combiné avec ses partenaires et a été proche d'un doublé avec une volée au-dessus de la transversale des Gones. Cependant, après la pause, il a été plus discret.

Wissam Ben Yedder (7) : titulaire en l'absence de Jovetic, blessé, le capitaine de l'AS Monaco a été discret en début de partie, à l'exception d'une frappe ratée. Mais sur l'ouverture du score, il a été passeur décisif avec une belle ouverture pour Volland. Juste dans ses transmissions, l'international français a gagné en confiance avec cette action et a encore délivré un caviar pour l'Allemand, qui a envoyé sa volée au-dessus de la cage de Lopes. Sur penalty, il a marqué d'une panenka en fin de partie. Son duo avec Volland a bien fonctionné.

LYON :

Anthony Lopes (5) : le gardien de l'Olympique Lyonnais a vécu un match animé. Peu mis à contribution en début de partie, l'international portugais a été battu, à bout portant, sur la première occasion des Monégasques sur l'ouverture du score de Volland. En seconde période, il a été l'auteur d'une bonne sortie devant Matazo, mais a été coupable d'une mauvaise sortie aérienne avec un penalty concédé pour une faute sur Pellegri. Battu par la panenka de Ben Yedder, il s'est tout de même rattrapé quelques secondes plus tard avec un duel important gagné devant Geubbels. A un moment, ses sorties dangereuses restent problématiques…

Jason Denayer (non noté) : rencontre difficile pour le défenseur central de l'Olympique Lyonnais. Impeccable en début de partie, il a été pris sur l'ouverture du score en étant battu à la course par Volland. Victime d'une rechute par rapport à sa récente blessure, il a été remplacé à la 28e minute par Sinaly Diomandé (5). Le défenseur central n'a pas démérité dans les duels avec plusieurs interventions importantes. Pour autant, il a été parfois en difficulté avec un placement approximatif.

Marcelo (5,5) : le défenseur central de l'Olympique Lyonnais a éprouvé quelques difficultés sur cette partie. Avec les combinaisons entre Volland et Ben Yedder, le Brésilien a été souvent en retard. A la limite, il a été tout de même important avec une interception dans sa surface sur une situation chaude de l'AS Monaco en première période. Sur un coup-franc de Depay, il a aussi marqué un but important de la tête. Au moins, il donne tout. Après le match, il a été ausssi expulsé pour l'accrochage.

Mattia De Sciglio (5) : dans une défense à trois, l'Italien a sauvé son match sur la fin ! Sur l'ouverture du score de l'AS Monaco, le joueur prêté par la Juventus Turin a eu un positionnement très approximatif… Et sur les autres situations chaudes des Monégasques, il a été particulièrement passif avec du laxisme dans son placement. En fin de match, le Transalpin, replacé sur le côté, a été déterminant avec cette passe décisive sur le but de Cherki. Une action qui sauve sa partie. Après le coup de sifflet final, il a été expulsé pour un accrochage.

Léo Dubois (4,5) : dans un rôle de piston droit, le latéral a été moyen. Dans son duel direct face à Caio Henrique, l'ancien Nantais a été globalement dominé. Outre une volée totalement ratée en début de partie, il a été brouillon dans ses montées. Et pour ne rien arranger, il a été battu par le Brésilien sur l'action de l'ouverture du score de Volland. Remplacé à la 45e minute par Tino Kadewere (4), qui n'a pas été très inspiré. Peu dangereux, l'attaquant des Gones n'a pas vraiment réussi à apporter à son équipe. Il a aussi frôlé le rouge sur une vilaine semelle sur Caio Henrique...

Thiago Mendes (4) : préféré à Guimaraes, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais n'a absolument pas justifié la confiance de son entraîneur Rudi Garcia. Très discret à la construction du jeu, le Brésilien a été dominé dans l'entrejeu. Pour ne rien arranger, son impact défensif, sur les vagues des Monégasques, a été particulièrement réduit. Remplacé à la 87e minute par Bruno Guimaraes (non noté), auteur d'un décalage important sur le but de Cherki.

Maxence Caqueret (5,5) : en forme ces dernières semaines, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais a confirmé sur cette rencontre. Dans les bonnes mais aussi les mauvaises périodes de son équipe, le jeune talent a donné le ton. Toujours agressif dans les duels, il a gratté de nombreux ballons et a été précis dans ses passes. Un peu trop seul cependant en raison des difficultés de Thiago Mendes. Malheureusement, il a été logiquement expulsé en fin de partie pour deux cartons jaunes. Un rouge qui fait chuter sa note.

Maxwel Cornet (3,5) : sur le côté gauche dans un rôle de piston, le Lyonnais a été une déception. Dans ses courses, l'ancien Messin a pourtant beaucoup proposé, mais ses centres ont été peu précis. Mais surtout, défensivement, il a été en difficulté et a été notamment fautif sur l'ouverture du score en couvrant très largement Volland. Un mauvais positionnement qui fait mal… Surtout qu'il a également raté une belle opportunité devant Lecomte en seconde période.

Lucas Paquetá (5) : très affecté par son erreur face à Lille (2-3) dimanche dernier, le meneur de jeu avait sûrement à coeur de se rattraper à Monaco. Dans la période forte de son équipe, le Brésilien a été intéressant à la récupération, mais a parfois eu du mal à l'approche de la zone de vérité. Probablement frustré, il a perdu en lucidité au fil de la partie avec un déchet technique de plus en plus important. Remplacé à la 74e minute par Houssem Aouar (non noté).

Karl Toko-Ekambi (5) : titularisé en attaque avec Depay, le Camerounais n'a pas toujours été très inspiré. A l'exception d'une frappe lointaine bien repoussée par Lecomte, l'attaquant de l'Olympique Lyonnais a été peu dangereux. Et surtout, il a été très brouillon dans ses tentatives avec des échecs répétés face à la défense adverse. Sur le côté après la pause, il a multiplié les centres ratés malgré une belle activité. Remplacé à la 87e minute par Rayan Cherki (non noté), qui a marqué le but de la victoire en fin de partie sur une frappe placée.

Memphis Depay (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MONACO 2-3 LYON (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Ligue 1 / 35e journée
Stade : Stade Louis II - Arbitre : C. Turpin

Buts : K. Volland (25e) W. Ben Yedder (86e, pen.) pour MONACO - M. Depay (57e) Marcelo (77e) M. Cherki (89e) pour LYON
Avertissements : Y. Fofana (63e), P. Pellegri (90+9e), W. Geubbels (90+9e), pour MONACO - M. Caqueret (30e), M. Caqueret (70e), T. Kadewere (72e), Anthony Lopes (85e), M. De Sciglio (90+9e), Marcelo (90+10e), pour LYON

MONACO : B. Lecomte - G. Maripán, A. Disasi (B. Badiashile, 61e) - D. Sidibé, Caio Henrique (P. Pellegri, 81e) - A. Tchouaméni, Y. Fofana (F. Ballo, 68e) - Fàbregas (E. Matazo, 61e) - R. Aguilar (W. Geubbels, 81e), K. Volland - W. Ben Yedder

LYON : Anthony Lopes - J. Denayer (S. Diomande, 29e), Marcelo, M. De Sciglio - Thiago Mendes (Bruno Guimarães, 88e), M. Caqueret - L. Dubois (T. Kadewere, 46e), M. Cornet - Lucas Paquetá (H. Aouar, 75e) - K. Toko Ekambi (M. Cherki, 88e), M. Depay

Volland a lancé l'AS Monaco en première période (1-0, 25e)

Sur un exploit individuel, Depay a égalisé (1-1, 57e)

Pour un second carton jaune, Caqueret a été logiquement expulsé

La joie de Marcelo à la suite de son but de la tête (1-2, 77e)

Sur une sortie aérienne, Lopes s'est raté avec un penalty concédé sur Pellegri

Après sa panenka, Ben Yedder n'a pas perdu de temps à célébrer (2-2, 86e)

La délivrance de Cherki sur le but de la victoire (2-3, 90e)

Au terme de la partie, un accrochage a éclaté

Marcelo, De Sciglio, Pellegri et Geubbels ont été expulsés

 

Par Damien Da Silva, le 02/05/2021 à 23h00

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour régler les paramètres et afficher ou masquer l'espace de commentaire