Taille de la police
Annuler Valider
Paramètrages / Options
Annuler Valider
<
le 10/02/2024 à 22h59

Paris très sérieux sans Mbappé - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 3-1 LOSC)

Paris très sérieux sans Mbappé - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 3-1 LOSC)
Le Paris Saint-Germain facile contre Lille.
Sérieux et combatif malgré un onze de départ largement remanié, le Paris Saint-Germain a logiquement pris le dessus sur Lille (3-1), ce samedi, pour le compte de la 21e journée de Ligue 1. Un succès qui permet au club de la capitale de prendre provisoirement 11 points d'avance sur son dauphin, Nice, empêchant le LOSC de grimper sur le podium.

Et un choc de plus pour le champion de France ! Solide, sérieux et combatif, le Paris Saint-Germain a logiquement battu Lille (2-1), ce samedi, pour le compte de la 21e journée de Ligue 1.

Sans Kylian Mbappé, resté sur le banc, et avec un onze de départ largement remanié, le club de la capitale a parfaitement géré son rendez-vous avant la réception de la Real Sociedad, mercredi en Ligue des Champions. Paris s'envole en tête du classement avec provisoirement 11 points d'avance sur Nice, empêchant également le LOSC de monter sur le podium.

Le calvaire d'Alexsandro

Belle affiche, beau match ? Absolument. Après un cafouillage dans la surface, Yazici ouvrait le bal d'une frappe à bout portant sous la barre (0-1, 6e). Une joie de courte durée pour les Lillois, piégés par Dembélé, passeur décisif pour Ramos après avoir chipé le ballon à Alexsandro (1-1, 10e). Visiblement pas remis de sa bévue, le défenseur central brésilien s'enfonçait un peu plus en déviant malencontreusement un centre de Fabian Ruiz pour offrir l'avantage au PSG (2-1, 17e).

Un match engagé, parfois même un peu trop avec plusieurs avertissements distribués par M. Letexier pour apaiser le climat. Après les buts, il n'y avait quasiment plus d'occasions jusqu'à la pause malgré de nombreux gestes techniques savoureux, à l'image des crochets déroutants de Dembélé pour régaler le Parc des Princes, et des sorties de balle de haut niveau des deux côtés. Une première période enlevée qui aurait pu se terminer sur un troisième but parisien sans un arrêt de Chevalier devant Asensio.

Kolo Muani retrouve le sourire

Au retour des vestiaires, le PSG montait un peu plus en intensité avec un pressing de tous les instants comme rarement vu depuis fort longtemps. Symbole de cet état d'esprit, Dembélé, qui se battait comme un mort de faim sur tous les ballons. A sa sortie à l'heure de jeu, son équipe était moins dangereuse et surtout positionnée plus bas sur le terrain face à des Dogues de plus en plus mordants mais dans l'incapacité d'enchaîner les bonnes séquences dans le camp adverse.

A l'approche du dernier quart d'heure, il fallait même un énorme arrêt de Chevalier pour empêcher Kolo Muani de faire le break pour Paris. L'ancien Nantais était finalement récompensé de ses efforts après une grosse percée de Barcola pour le servir devant le but (3-1, 80e). Une prestation solide et complète du PSG qui a laissé très peu de solutions à un LOSC dépassé au retour des vestiaires. De bon augure avant la réception de la Real Sociedad dans quatre jours.

La note du match : 7/10

Un match plaisant à voir entre deux équipes joueuses. Le PSG a fait preuve de caractère en égalisant rapidement puis en prenant les commandes progressivement grâce à sa qualité technique mais surtout à une cohérence tactique et à un pressing harmonieux de bout en bout. Il y a eu des occasions des deux côtés, une belle ambiance au Parc des Princes et très peu d'arrêts de jeu. Un bon match de Ligue 1 même si on aurait pu s'attendre à mieux de la part du LOSC.

Les buts :

- A droite, Tiago Santos mystifie Beraldo avec une série de dribbles et centre dans la surface vers ses attaquants. Les Parisiens se replient mal et renvoient le ballon dans les pieds de Yazici, qui à bout portant, trompe Navas d'une frappe sous la barre (0-1, 6e).

- Sous pression, Alexsandro se fait subtiliser le ballon devant sa surface par Dembélé. Retrouvé par Fabian Ruiz, l'ailier français dépose un caviar sur sa gauche à Ramos qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets depuis le point de penalty (1-1, 10e).

- A droite, Dembélé récupère un ballon après un centre trop fuyant de Ramos. Le Bleu remet en retrait pour Fabian Ruiz, positionné à l'angle de la surface. Le milieu espagnol tente un centre à mi-hauteur qui surprend tous les joueurs dans la surface, dont Alexsandro, qui met malencontreusement le cuir au fond de ses propres filets sur une légère déviation (2-1, 17e).

- Trouvé à gauche, Barcola dépose Ismaily sur une accélération foudroyante et centre fort à ras de terre. Kolo Muani passe devant Tiago Santos pour se jeter et tromper Chevalier à bout portant (3-1, 80e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Ousmane Dembélé (7,5/10)

L'ailier français a été de très loin le meilleur joueur parisien ce soir durant sa présence sur le terrain. Intenable, il est à l'origine de l'égalisation de Ramos avec une récupération haute et une passe décisive pour le Portugais. Toujours dans le sens du jeu, l'ancien joueur du FC Barcelone a été systématiquement dangereux sur ses percées avec des crochets déroutants. Une présence de tous les instants qui a donné fière allure à l'attaque de son équipe. Remplacé à la 62e minute par Bradley Barcola (non noté), encore passeur décisif pour Kolo Muani mais surtout intenable durant une demi-heure sur son aile gauche.

PARIS SG :

Keilor Navas (5,5) : préféré à Donnarumma, le gardien costaricien n'a quasiment rien eu à faire ce soir. Il ne peut pas grand-chose sur le but à bout portant de Yazici après un gros cafouillage dans ses six mètres. Il est sérieux sur deux situations lilloises en fin de partie.

Nordi Mukiele (7) : lancé pour faire souffler Hakimi, le latéral droit a été plus que solide malgré quelques déboulés tranchants de Gudmundsson. Il a surtout été en vue après la pause avec des percées autoritaires et une facilité à remporter ses duels en un contre un, que ce soit sur le côté ou après son repositionnement dans l'axe. A noter un superbe sauvetage sur une frappe de Cabella dans le temps additionnel.

Danilo Pereira (7) : capitaine en l'absence de Marquinhos, resté sur le banc toute la rencontre, le milieu polyvalent, encore placé en défense, a fait le travail comme à son habitude. Sérieux dans les duels, il a bien géré le navire parisien en s'alignant intelligemment avec Hernandez. Fiable.

Lucas Hernández (7) : associé à Danilo dans l'axe, le défenseur polyvalent a été impeccable. Sérieux dans son placement, solide dans les duels, il a laissé peu de marge de manoeuvre aux Dogues. Une prestation réussie pour celui qui est rapidement devenu une valeur sûre au PSG. Remplacé à la 69e minute par Achraf Hakimi (non noté).

Beraldo (5) : le Brésilien a très mal commencé son match en se faisant balader par Tiago Santos sur l'ouverture du score de Yazici. Il a connu une période de répit avant l'entrée d'Ounas puis son repositionnement dans l'axe où il a été bien plus à l'aise. Un apprentissage rude et difficile pour lui.

Manuel Ugarte (7) : une prestation bien meilleure que celles de l'automne pour le milieu uruguayen qui a fait preuve de combativité pour limiter l'influence du duo André-Bentaleb. Il a été plus que tenace dans les duels à l'image de ce tacle plein de hargne dans la surface en fin de partie. Sérieux de bout en bout.

Fabián Ruiz (7) : une copie sérieuse pour le milieu espagnol. Pas en réussite sur son repli sur l'action du but de Yazici, il est finalement impliqué sur les deux buts parisiens avec une remise pour Dembélé sur l'égalisation et en poussant Alexsandro à la faute sur son centre devenu gagnant. Il a répondu présent dans le pressing en allant chercher les Lillois haut sur le terrain. Remplacé à la 62e minute par Vitinha (non noté).

Ousmane Dembélé (7,5) : lire commentaire ci-dessus.

Marco Asensio (6) : un match correct pour le milieu offensif espagnol qui s'est facilement baladé entre les lignes pour organiser le jeu. Son placement a été mal compris par le bloc lillois, qui a eu du mal à se positionner pour l'empêcher de décaler ses partenaires. Il ne lui a manqué que de la réussite à la finition pour sortir de ce match complètement satisfait.

Randal Kolo Muani (5,5) : lancé dans un rôle d'ailier gauche, l'attaquant français a longtemps été en dessous. Pas assez vif et inspiré pour déborder Tiago Santos, il s'est cassé les dents dans tous ses duels avec les Lillois. C'est finalement dans une position axiale qu'il retrouve la confiance avec d'abord une énorme occasion repoussée par Chevalier puis un but de renard des surfaces sur un caviar de Barcola. Une montée en puissance appréciable pour celui qui a beaucoup donné dans le pressing.

Gonçalo Ramos (5) : le buteur portugais s'est rapidement rassuré en égalisant face à la cage vide après un caviar de Dembélé. Une action qui sauve son match car il a finalement peu pesé même s'il n'a pas ménagé ses efforts au pressing. Il a été décevant dans l'utilisation du ballon avec des contrôles moyens. Remplacé à la 74e minute par Warren Zaïre-Emery (non noté).

LILLE :

Lucas Chevalier (5) : le gardien lillois a longtemps permis à son équipe d'y croire avec des arrêts impressionnants face à Asensio et Kolo Muani. Il se fait ajuster deux fois sur des tirs à bout portant et sur un centre dévié difficile à juger. Un match forcément frustrant pour lui.

Tiago Santos (5) : le latéral droit portugais a démarré très fort avec un festival face à Beraldo pour servir Yazici sur l'ouverture du score. Puis il s'est doucement mais sûrement éteint, bien contenu par les replis intelligents de Dembélé. Il a même été bousculé par l'ailier Parisien qui lui a donné des maux de tête jusqu'à la sortie de ce dernier.

Leny Yoro (6) : courtisé par le PSG, le défenseur central lillois était observé ce soir. Résultat ? Un match plutôt discret et sans fioriture. Il s'est plutôt bien comporté pour gérer Ramos mais n'a surtout pas été aidé par les erreurs d'Alexsandro. Il n'a rien à se reprocher ce soir.

Alexsandro (3) : sept minutes de solitude pour le Brésilien en première période entre sa perte de balle menant à l'égalisation de Ramos et le centre de Fabian Ruiz qu'il dévie dans son propre but. Une perte de moyen qui plombe le match de son équipe malgré une seconde période bien plus consistante.

Ismaily (5) : une première période sans histoire, un second acte bien plus compliqué. Il est littéralement déposé par Barcola sur l'action du troisième but en raison d'un déficit de vitesse important. Cela donne un match moyen.

Nabil Bentaleb (4) : impressionnant à l'aller, le milieu algérien a été bien moins influent ce soir avec une propension à trop porter le ballon qui n'a pas facilité la production du jeu lillois. Il a surtout pris des risques inconsidérés dans des zones dangereuses qui auraient pu profiter aux Parisiens.

Benjamin André (4) : à l'image de son compère de l'entrejeu, le capitaine nordiste a eu des difficultés à se sortir du pressing parisien, multipliant les fautes par frustration. Comme son partenaire, il s'est risqué à des gestes évitables qui ont fragilisé le bloc nordiste. Remplacé à la 67e minute par Jonathan David (non noté).

Edon Zhegrova (4) : un match sans pour l'ailier kosovar. Il a bien commencé avec des percussions intéressantes mais a lui aussi eu tendance à trop en faire avec des gestes superflus. Il a semblé agacé face au manque de solutions proposées par ses partenaires. Remplacé à la 67e minute par Adam Ounas (non noté).

Angel Gomes (4) : le meneur de jeu anglais a été sans idée ce soir. Trop discret, il n'a jamais pris le jeu à son compte pour écarter le ballon vers ses ailiers. Une véritable déception, surtout face à un PSG remanié.

Gabriel Gudmundsson (6) : lancé sur l'aile gauche, le latéral suédois a été plutôt convaincant sur ses montées mais malheureusement pour lui trop esseulé. Il a montré du coeur avec des replis toujours bien sentis pour prêter main forte à Ismaily. Remplacé à la 67e minute par Rémy Cabella (non noté).

Yusuf Yazici (5) : préféré à David, l'attaquant turc a rapidement répondu aux attentes en ouvrant la marque tel un renard des surfaces. Il est finalement rentré dans le rang ne pesant plus du tout sur la défense adverse jusqu'à sa sortie. Remplacé à la 81e minute par Hakon Arnar Haraldsson (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 3-1 LILLE (mi-tps: 2-1) - FRANCE - Ligue 1 / 21e journée
Stade : Parc des Princes - Arbitre : F. Letexier

Buts : G. Ramos (10e) Alexsandro (17e, csc) R. Kolo Muani (80e) pour PARIS SG - Y. Yazici (6e) pour LILLE
Avertissements : M. Ugarte (35e), N. Mukiele (74e), pour PARIS SG - B. André (16e), Ismaily (32e), Alexsandro (52e), pour LILLE

PARIS SG : K. Navas - D. Pereira, L. Hernández (A. Hakimi, 69e) - N. Mukiele, Beraldo - M. Ugarte - O. Dembélé (B. Barcola, 62e), Fabián Ruiz (Vitinha, 62e), Asensio, R. Kolo Muani - G. Ramos (W. Zaïre-Emery, 74e)

LILLE : L. Chevalier - L. Yoro, Alexsandro - Tiago Santos, Ismaily - N. Bentaleb, B. André (J. David, 67e) - A. Gomes - E. Zhegrova (A. Ounas, 67e), G. Gudmundsson (R. Cabella, 67e) - Y. Yazici (H. Haraldsson, 81e)

Belle ambiance au Parc des Princes

 Yazici a ouvert la marque pour le LOSC (0-1, 6e)

Ramos a remis les pendules à l'heure (1-1, 10e)

La joie parisienne après le CSC d'Alexsandro (2-1, 17e)

Kolo Muani a fait le break pour le PSG (3-1, 80e)

Mbappé, diminué, n'a pas quitté le banc de touche

Par Youcef Touaitia, le 10/02/2024 à 22h59

Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
cliquez ici pour afficher les
commentaires disqUS